Suivez nous

Société

Inde : les étudiants musulmans refusent de s’incliner face au soleil (Surya Namaskar)

Publié

le

Le All India Muslim Personal Law Board a protesté contre la directive de la Commission des subventions aux universités – UGC – d’impliquer des étudiants de tout le pays dans un programme Surya Namaskar pour célébrer les 75 ans de l’indépendance de l’Inde.

Le All India Muslim Personal Law Board (une organisation non gouvernementale pour la protection et l’applicabilité du droit musulman dans les affaires personnelle en Inde) s’est ainsi mis contre le gouvernement indien qui impose aux élèves musulmans de pratiquer le Surya Namaskar dans les écoles. 

Une danse pour le soleil, qui est apparentée au polythéisme pour les musulmans. Un musulman n’a le doit de se prosterner que pour Dieu.

En effet, l’ONG s’est opposé à la directive du gouvernement visant à ce que les élèves pratiquent ; le Surya Namaskar dans les écoles.

Le Surya Namaskar dans l’école !

« Les étudiants musulmans ne devraient pas participer à de tels programmes », a déclaré le Conseil de la loi musulmane.

Le 29 décembre dernier, la commission des bourses universitaires a publié une circulaire ; demandant aux étudiants dans 30.000 établissements à travers le pays d’effectuer le Surya Namaskar ; devant le drapeau tricolore indien dans le cadre des célébrations du 75 e anniversaire d’indépendance de l’ Inde.

« Pour commémorer les célébrations le ministre de la culture, Amrit Mahotsav, a décidé de mener ; un projet de 750 millions de surya Namaskar dans 30 États, impliquant 30 000 instituts et 3 00.000 étudiants du 1er janvier au 7 février 2022.

« Le gouvernement essaie d’imposer les traditions et la culture de la majorité aux autres. C’est anti constitutionnel », a également déclaré le secrétaire général de l’organisation Maulana Khaled Rahmani.

« Le gouvernement doit immédiatement faire cesser ce diktat et promouvoir les valeurs laïques dans le pays », a-t-il aussi déclaré. Au lieu de publier de telles directives, le gouvernement doit se concentrer sur des problèmes réels tels que l’inflation, le chômage, etc., a-t-il ajouté.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *