Suivez nous

Culture

Les lettres du prophète Mohamed aux dirigeants du monde [images]

Publié

le

Le prophète Mohamed, que la paix soit sur lui, a envoyé plusieurs lettres aux rois et aux dirigeants du monde en dehors de la péninsule arabique pour les inviter à l’islam.

Dans une lettre envoyée au souverain égyptien Al-Muqawqis au cours de la sixième année hijri, le prophète l’a invité à l’islam et a déclaré que s’il devenait musulman, Allah doublerait sa récompense.

lettre du prophète Mohamed  envoyée au souverain égyptien Al-Muqawqis
Lettre du prophète Mohamed envoyée au souverain égyptien Al-Muqawqis

Le prophète a cité dans sa lettre au Roi des coptes le verset 64 de sourate Al Imrane  » Dis : « ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous : que nous n´adorions qu´Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d´Allah ». Puis, s´ils tournent le dos, dites : « Soyez témoins que nous, nous sommes soumis ».

Lettres du prophète Mohamed

Le prophète a également envoyé des lettres à l’empereur Ashama ibn Abjar en Éthiopie ; Héraclius, l’empereur de l’empire byzantin ; Chosroes, le roi de Perse, Munzir ibn Sawa, le souverain de Bahreïn ; Himyarite Harith, le prince du Yémen, et Harith Gassani, le gouverneur de Sham.

lettre du prophète mahomet à l'empereur Ashama ibn Abjar en Éthiopie

Les lettres du prophète invitant les rois et les princes à suivre l’Islam se terminaient toutes par la déclaration ; Si vous vous détournez, vous supporterez le péché de vos disciples.

lettre envoyée par le prophète mohamed à Chosroes-kisra- le roi de Perse
lettre envoyée par le prophète Mohamed à Chosroes le roi de Perse

Selon certains récits historiques, Chosroès de Perse a déchiré la lettre du prophète. Lorsque le prophète entendit cela, il prédit la destruction de Chosroes et ce dernier mourut peu de temps après et l’empire s’affaiblit.

lettre du prophète mahomet au prince Munzir ibn Sawa le souverain de Bahreïn
lettre du prophète Mahomet au prince Munzir ibn Sawa le souverain de Bahreïn

Certaines de ces lettres sont conservées au musée d’Istanbul ; tandis que le musée de la Médina en Arabie saoudite conserve les copies originales de ces lettres.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *