Suivez nous

Théologie

L’islam et le judaïsme : quelles similitudes

Publié

le

L’islam et le judaïsme ont-ils quelque chose en commun ? Sont-elles deux religions radicalement différentes et en constante opposition ?

L'islam et le judaïsme

Il existe une perception selon laquelle les musulmans et les juifs sont en désaccord depuis des centaines d’années. Par conséquent, il est souvent affirmé que le « conflit musulman-juif » ne pourra jamais être résolu. 

Cependant, cela est historiquement inexact. Les gens confondent à tort le conflit israélo-palestinien avec l’islam et le judaïsme. En effet, le conflit israélo-palestinien a commencé en 1948 ; avant cela, il y avait très peu de guerres entre musulmans et juifs. 

Cela ne vise pas à minimiser les conflits qui se produisent, mais à les contextualiser historiquement. Ces deux religions ont plus en commun que beaucoup ne le pensent au départ. Avec la montée de l’antisémitisme et de l’islamophobie dans le monde, il est important de comprendre ce que ces deux religions ont en commun.

Le Coran fait référence aux juifs et aux chrétiens comme aux gens du livre. Cela signifie qu’ils ont une place et un traitement spéciaux en raison de leurs croyances similaires avec les musulmans. Beaucoup pourraient être surpris d’apprendre que l’islam permet aux hommes musulmans d’épouser des femmes juives ou chrétiennes. 

De plus, l’islam permet aux musulmans de manger de la viande qui a été correctement abattue par un juif ou un chrétien. Les deux religions ne sont pas aussi radicalement différentes que certains pourraient le croire. 

Le but de cet article est de dissiper le mythe selon lequel l’islam et le judaïsme sont complètement opposés en soulignant certaines des similitudes entre les deux traditions religieuses.

Musulmans et juifs adorent le même Dieu

L’islam et le judaïsme sont des religions résolument monothéistes. Allah est le nom arabe de Dieu. Le nom arabe Allah a des connotations linguistiques qui ne sont pas partagées avec le terme anglais God. Par exemple, le mot Allah ne peut pas être mis au pluriel comme le mot Dieu. Néanmoins, Allah est le même Créateur, Soutien et Fournisseur que les juifs et les chrétiens adorent.

Jésus

Parce que ces deux religions sont de nature strictement monothéiste, elles ne considèrent pas Jésus comme divin. Ils considèrent tous deux comme blasphématoire d’attribuer un fils littéral à Dieu. L’idée que Dieu a un fils est incompatible avec le message monothéiste sans compromis trouvé à la fois dans le Coran et la Torah. 

Jésus entre l'islam et le judaïsme
Jésus

Cependant, contrairement aux juifs, les musulmans croient que Jésus est un grand prophète de Dieu qui a transmis le message de l’unité aux enfants d’Israël et que sa mère Marie était une sainte femme.

Les Prophètes entre entre l’islam et le judaïsme

Les musulmans et les juifs partagent des croyances en certains prophètes. Ils croient tous les deux que Dieu a envoyé des prophètes à l’humanité pour délivrer le message du monothéisme. Les juifs croient que Moïse est le plus grand de tous les prophètes qui a été envoyé à l’humanité. 

Les musulmans croient également en Moïse , qui est en fait le prophète le plus mentionné dans le Coran. Les musulmans et les juifs croient également en Abraham, Noé, David, Salomon, Isaac, Jacob et Joseph. Parce que les musulmans croient en tous les prophètes et messagers, ils croient également en l’Écriture qu’ils ont délivré. 

Par conséquent, les musulmans croient que Moïse a reçu un livre appelé la Torah. Cependant, ils pensent que ce livre n’a pas été conservé dans sa forme originale. Pour les musulmans, le prophète Mohamed , le dernier messager de Dieu à l’humanité qui a livré le dernier livre, le Coran.

Jérusalem entre l’islam et le judaïsme

Historiquement, beaucoup de ces prophètes résidaient dans la ville de Jérusalem. L’islam et le judaïsme considèrent Jérusalem comme une ville sainte. Le prophète Salomon a établi le premier temple à Jérusalem, ce qui en a fait le centre religieux du judaïsme. 

Jérusalem est la troisième ville sainte de l’Islam après La Mecque et Médine. Le prophète Mohamed a été emmené dans un voyage miraculeux de La Mecque à Jérusalem (où il a accompli la prière avec l’ensemble des messagers d’Allah), puis est monté aux cieux.

Circoncision

La loi islamique et la loi juive partagent de nombreux points communs. Dans la Bible, Abraham a reçu l’ordre de subir la circoncision. Cette pratique a été établie parmi les enfants d’Abraham. 

La Torah ordonne que les nouveau-nés soient circoncis le huitième jour après la naissance. Le commandement de la circoncision n’est pas dans le Coran, mais le Prophète Muhammad (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) l’exigeait pour ses disciples masculins.

La circoncision : des similitudes entre l'islam et le judaïsme
La circoncision : des similitudes entre l’islam et le judaïsme

Restrictions diététiques

Les juifs ne mangent que casher et les musulmans ne mangent que halal. Il existe de nombreuses similitudes entre le casher et le halal, et dans certains cas, le casher est considéré comme halal pour les musulmans. Certains types d’aliments, comme le porc, sont interdits à la fois dans l’islam et dans le judaïsme. 

D’autres types d’aliments doivent être préparés d’une certaine manière pour pouvoir être consommés. L’animal doit être abattu correctement, en mentionnant le nom de Dieu, et pour les juifs, la personne doit être juive. Cependant, les musulmans sont autorisés à consommer un animal s’il est abattu par un musulman, un juif ou un chrétien.

Le couvre-chef féminin entre l’islam et le judaïsme

Les deux religions encouragent la pudeur et exigent que les femmes se couvrent les cheveux. 

De nombreuses femmes juives mariées portent un foulard pour couvrir leurs cheveux. L’islam demande aux femmes de porter un foulard (hijab) après la puberté. En plus du couvre-chef, les deux religions encouragent les femmes à s’habiller modestement. 

Cela comprend le port de vêtements longs et amples. Bien qu’ils couvrent tous les deux de manière très similaire, après le 11 septembre, les femmes musulmanes ont été davantage ciblées pour leurs hijabs que les femmes d’autres confessions.

Les hommes aussi sont invités à porter des vêtements amples et à s’habiller modestement.

Ne ratez plus nos articles !

Abonnez-vous à notre Newsletter mensuelle.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.