Suivez nous

Culture

La Kaaba le lieu le plus sacré de l’islam

Publié

le

La Kaaba, qui signifie cube en arabe, est un bâtiment carré élégamment drapé d’un voile de soie et de coton. Situé à La Mecque, en Arabie saoudite, c’est le sanctuaire le plus saint de l’Islam.

Dans l’Islam, les musulmans prient cinq fois par jour, après 624 ces prières étaient dirigées vers la Mecque et la Kaaba plutôt que vers Jérusalem. Cette direction — ou qibla en arabe — est marquée dans toutes les mosquées et permet aux fidèles de savoir dans quelle direction ils doivent prier. 

Tous les musulmans aspirent à entreprendre le hajj, ou le pèlerinage annuel, à la Kaaba une fois dans leur vie s’ils en sont capables. La prière cinq fois par jour et le hajj sont deux des cinq piliers de l’Islam.

En arrivant à La Mecque, les pèlerins se rassemblent dans la cour du Masjid al-Haram autour de la Kaaba. Ils font ensuite la circumambulation – tawaf en arabe – ou se promènent autour de la Kaaba, au cours de laquelle ils espèrent embrasser et toucher la Pierre noire – al-Hajar al-Aswad – incrustée dans le coin est de la Kaaba.

La Kaaba, monument préislamique, reconsacré par Mahomet en 631-32 après J. el Haram,

L’histoire de la Kaaba

La Kaaba était un sanctuaire à l’époque préislamique. Dans le récit coranique, c’est en effet Abraham, connu sous le nom d’Ibrahim dans la tradition islamique, qui, avec l’aide de son fils Ismaël, vint rebâtir à La Mecque le premier temple jamais construit en l’honneur de Dieu, celui qu’avait édifié Adam avant que le Déluge ne l’emportât. La pierre sur laquelle le patriarche se jucha pour élever les murs a gardé l’empreinte de ses pieds. On honore toujours aujourd’hui cette « station d’Abraham ».

La tradition veut qu’il s’agisse à l’origine d’une simple structure rectangulaire sans toit. 

La tribu Quraysh, qui régnait sur La Mecque, a reconstruit la Kaaba pré-islamique en 608. Une porte a été élevée au-dessus du niveau du sol pour protéger le sanctuaire des intrus et des inondations.

Le prophète Mohammad a quitté La Mecque en 620 vers Yathrib, qui est maintenant connue sous le nom de Médine. À son retour à La Mecque en 629/30 de notre ère, le sanctuaire est devenu le point central du culte et du pèlerinage musulmans. 

La Kaaba pré-islamique abritait la pierre noire et des statues de dieux païens. Le prophéte Mohammad avait nettoyé la Kaaba des idoles lors de son retour victorieux à La Mecque, ramenant le sanctuaire au monothéisme d’Ibrahim. La pierre noire aurait été donnée à Ibrahim par l’ange Gabriel et est vénérée par les musulmans. Le prophète Muhammad a effectué un dernier pèlerinage en 632 ; l’année de sa mort, et a ainsi établi les rites de pèlerinage.

Modifications

La Kaaba a été considérablement modifiée tout au long de son histoire. La zone autour de la Kaaba a été agrandie afin d’accueillir le nombre croissant de pèlerins par le deuxième calife, ‘Umar, qui a régné en 634-644 . Le calife ‘Uthman, qui a régné en 644-456, a construit les colonnades autour de la place ouverte ; où se dresse la Kaaba et a incorporé d’autres monuments importants dans le sanctuaire.

Pendant la guerre civile entre le calife Abd al-Malik et Ibn Zubayr, qui contrôlait la Mecque ; la Kaaba a été incendiée en 683. Apparemment, la pierre noire s’est brisée en trois morceaux et Ibn Zubayr l’a remonté avec de l’argent. 

Il a reconstruit la Kaaba en bois et en pierre, en suivant les dimensions originales d’Ibrahim et a également pavé l’espace autour de la Kaaba. Après avoir repris le contrôle de La Mecque, Abd al-Malik a restauré la partie du bâtiment que le prophète Mohammad avait conçu.

Sous le calife omeyyade al-Walid, qui a régné 705-715, la mosquée qui entoure la Kaaba était décorée de mosaïques comme celles du Dôme du Rocherà El Kuds et de la Grande Mosquée de Damas. 

La pierre noire fut enlevée par les Qarmates en 930 (tribu de Bahreïn) et disparut pendant 21 ans (époque des abbasides).

Une transformation au fil des siècles

Au VIIe siècle, la Kaaba était recouverte de kiswa, un tissu noir qui est remplacé chaque année pendant le hajj. Sous les premiers califes abbassides, qui ont régné de 750 à 1250 ; la mosquée autour de la Kaaba a été agrandie et modifiée à plusieurs reprises. 

Selon des auteurs de voyages, comme Ibn Jubayr qui a vu la Kaaba en 1183 de notre ère, elle a conservé la forme abbasside du VIIIe siècle pendant plusieurs siècles. De 1269 à 1517, les Mamelouks d’Égypte contrôlaient le Hijaz ; les hauts plateaux de l’Arabie occidentale où se trouve la Mecque. Le sultan Qaitbay, qui a régné de 1468 à 1496, a construit une madrasa ; une école religieuse, contre un côté de la mosquée. 

Sous les sultans ottomans, Soliman I, qui a régné de 1520-1566, et Selim II ; qui a régné de 1566-74, le complexe a été fortement rénové. 

Le 16 mars 1630, le sanctuaire jusqu’à la Ka’ba a été inondé suite à des pluies diluviennes causant l’effondrement du mur nord et d’une partie des murs est et ouest. Le sultan ottoman Mourad IV entrepris la reconstruction des murs de telle sorte que le 2 juillet 1631 la Ka’ba était restaurée. 

La mosquée est composé d’un grand espace ouvert avec des colonnades sur quatre côtés et avec sept minarets, la plus grande de mosquées au monde. Au centre de cette grande place se trouve la Kaaba, ainsi que de nombreux autres édifices et monuments sacrés.

Les dernières modifications majeures ont été effectuées depuis 1950 par le gouvernement d’Arabie saoudite ; pour accueillir le nombre de plus en plus important de pèlerins qui viennent faire le hajj. 

La Kaaba aujourd’hui

Aujourd’hui, la Kaaba est une structure cubique, contrairement à presque toutes les autres structures religieuses. Il mesure quinze mètres de haut et dix mètres et demi de côté ; ses coins s’alignent approximativement avec les directions cardinales. 

La porte de la Kaaba est maintenant en or massif ; il a été ajouté en 1982. La kiswa, le grand tissu qui recouvre la Kaaba, était autrefois envoyé d’Égypte avec la caravane du hajj, mais est aujourd’hui fabriqué en Arabie saoudite. 

Jusqu’à l’avènement des transports modernes, tous les pèlerins ont entrepris le hajj, ou pèlerinage, souvent dangereux, à La Mecque dans une grande caravane à travers le désert, partant de Damas, du Caire et d’autres grandes villes d’Arabie, du Yémen ou d’Irak.

Les nombreux changements apportés à la Kaaba et à sa mosquée associée rappellent à quelle fréquence les bâtiments, même sacrés, sont rénovés et remodelés en raison de dommages ou des besoins changeants de la communauté.

la Kaaba aujourd’hui

Ne ratez plus nos articles !

Abonnez-vous à notre Newsletter mensuelle.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.