Suivez nous

Culture

The lady of heaven : un film représentant le Prophète Mohamed déclenche une polémique

Publié

le

The lady of heaven (La Dame du ciel) , réalisé par Eli King, a déclenché des protestations dans tout le Royaume-Uni après sa sortie sur grand écran la semaine dernière.

Le film de 2 heures, écrit par Sheikh Al-Habib, raconte l’histoire d’un jeune orphelin irakien ; qui apprend des leçons de vie sur le pouvoir et la patience après avoir découvert l’histoire historique de Fatima bint Mohamed (appelée Lady Fatimah) et sa souffrance. 

Cependant, la Dame du Ciel a été accusée non seulement de représenter le Prophète Mohamed (paix sur lui), mais aussi de promouvoir de nouvelles tensions entre les musulmans sunnites et chiites, une question persistante et très sensible qui divise la communauté. 

Il n’est donc pas étonnant que quelques jours seulement avant sa sortie dans les cinémas du Royaume-Uni ; des pétitions demandant son retrait aient commencé à apparaître et des milliers de musulmans se sont rassemblés pour soutenir la cause.

The Lady of Heaven provoque une polémique

« Ce film a été créé pour causer du chagrin à tous les musulmans et diffuser de fausses informations sur l’islam » ; lit-on dans la description d’une pétition lancée par Muslims UK. 

« Le film manque directement de respect au Prophète Muhammad (ﷺ) qui est dépeint par un acteur ; profondément choquant et irrespectueux envers le meilleur de la création ». 

Il a poursuivi : « Nous demandons aux cinémas de retirer ce film de leurs écrans et comprenons que sa diffusion provoquera des manifestations dans tout le pays et ne sera pas acceptée par les musulmans ».

« C’est totalement offensant et c’est un complot délibéré pour faire souffrir des milliards de musulmans dans le monde. Nous aimons et honorons notre Prophète que la paix soit sur lui et le défendrions avec nos vies. Ce film est fait par ces gens haineux qui ne l’aiment ni ne le respectent ; le dépeignant donc de manière fausse et insultante », a écrit un partisan.

« Cela causera et causera un grand chagrin, ma fierté et ma joie en tant que musulman ; ne peut pas supporter le manque de respect de notre dernier messager, il est notre honneur et notre fierté », a ajouté un autre.

Les raisons de la polémique

Le film a utilisé des visages générés par ordinateur pour représenter le Prophète de l’Islam ; quelque chose qui est largement condamné par les sunnites ; bien que certains musulmans chiites soient légèrement plus indulgents sur la question. En outre, il a été dit que l’orientation du scénario vers les tensions sunnites et chiites pourrait ajouter à des tensions inutiles entre différents groupes au sein de la communauté.

Malgré tout cela, le 3 juin, le film fait tout de même ses débuts en salles.

Affiche du film The Lady of Heaven
Affiche du film The Lady of Heaven

Réactions au sujet du film The Lady of Heaven

Vue, Cineworld et Showcase ont par ailleurs, tous accueilli le drame controversé dans plusieurs villes du pays ; dont Londres, Birmingham, Bradford et Leeds.

Dans tout le pays, des groupes de musulmans ont afflué vers le cinéma le plus proche et ont organisé des manifestations pour exhorter les entreprises à retirer le film de leur programmation. À Bolton, à l’extérieur de Cineworld, le récitant Nasheed et fondateur des studios Ahmadullah ; a prononcé un discours exhortant tout le monde à boycotter le film. Et à Bradford, un événement similaire a eu lieu, ce qui a incité l’entreprise à agir.

Dans une déclaration par e-mail de Cineworld, ils ont annoncé qu’ils supprimeraient  définitivement ; toutes les projections de The Lady of Heaven .

« En raison des récents incidents concernant les projections de La Dame du Ciel  ; nous avons pris la décision d’annuler les projections à venir du film dans tout le pays pour assurer la sécurité de notre personnel et de nos clients. Veuillez accepter nos sincères excuses pour tout inconvénient causé ».

Globalement, le film indépendant a été interdit en Iran, où l’on pensait qu’il pourrait provoquer des « divisions entre musulmans », ainsi qu’en Egypte. Le Pakistan l’a également qualifié de « sacrilège ».

Ne ratez plus nos articles !

Abonnez-vous à notre Newsletter mensuelle.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.