Suivez nous

Théologie

Soujoud al Sahw – prosternation de l’oubli

Publié

le

Quand le musulman ajoute ou oublie une action de la prière, sauf les piliers, il peut rattraper cet ajout ou cet oubli par Soujoud al Sahw (la prosternation de l’oubli) à la fin de la prière.

Comment effectuer Soujoud al-sahw

Sujûd al-Sahw consiste en deux prosternations avant ou après le Taslim.

Le Soudjoud avant le Taslim

Si le musulman oublie une action obligatoire ou subrogatoires il fait le Soojoud Al Sahw avant le Taslim, juste après le Tachahoud, selon l’Imam Malik.

Le Sujûd al-Sahw après le Taslim

Si le fidèle ajoute une action supplémentaire à la prière, le Sujûd al-Sahw doit être effectué après le Taslîm, selon les Malikites.

Pourquoi faire le Soujoud al Sahw

Il existe trois cas ou la prosternation de l’oublie est obligatoire pour la validité de la prière :

  • Lorsqu’une action est omise de la prière : Cette action ne peut être un pilier de la prière
  • Lorsqu’il y a un doute sur l’exécution d’une action particulière dans la prière : une incertitude sur le nombre de Rakarat par exemple
  • Lorsqu’une action supplémentaire a été ajoutée à la prière : un sedjoud, une rak’aa ou autre

Comment faire prosternation distraction ?

Il suffit de se prosterner deux fois avant ou après le Taslim (comme expliqué plus haut).

Comment faire la prière de l’oubli ?

Il n’existe pas de prière de l’oublie. On parle de prosternation de l’oubli.

Que dire pendant la prosternation de l’oubli ?

Comme une prosternation normale, il faut dire « Subhana Rabbi al A’la. » trois fois (Combien est parfait mon Seigneur, le Très-Haut).

Ne ratez plus nos articles !

Abonnez-vous à notre Newsletter mensuelle.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.