Suivez nous

Société

La main de fatma dans l’islam

Publié

le

La région du Maghreb partage l’usage d’un symbole, qui est une main ouverte appelée « Khamsa » ou « Main de Fatma« . Elle protègerait son propriétaire du mal et de la magie.

Une partie des musulmans adorent accrocher ce qu’ils pensent être un « symbole religieux » aux entrées de leurs maisons, ou ils l’utilisent comme un collier qu’ils accrochent autour de leur cou, ou à l’intérieur de leurs voitures.

Plus vieux que les religions

Le prêtre et écrivain américain Henry Clay Trumbull, dans son livre « The Threshold of the Covenant or the Beginning of Religious Rituals », souligne que « la main ouverte a été appelée par certains Juifs en Europe la main de Moïse, et ils l’ont accrochée à leurs maisons pour la préserver, et il est similaire à celui que les musulmans accrochent également sur leurs maisons et est appelé Selon certains, « la main de Fatma« , et les chrétiens en Syrie l’appellent la paume de Marie.

L’écrivain américain se penche sur des civilisations et des peuples très anciens dans l’histoire, pour conclure que ce talisman n’est pas le produit des religions célestes.« Le sceau de la main rouge était un signe distinctif sur les portes des maisons et les hanches des animaux dans l’antiquité. Babylone, et ce rituel était le dévouement de ses propriétaires à une alliance sacrée qui les lie à leurs biens, y compris les familles et les animaux », ajout-il.

Les civilisations de l’Egypte ancienne ont également adopté la main tendue à cinq doigts ; « la main tendue sculptée sur une pierre, du fer ou un os. Elle est également apparue dans l’Egypte ancienne pour protéger contre le mal ; et cela se trouve dans les antiquités égyptiennes dans les musées européens. « Et l’Assyrie, la Phénicie et l’Egypte, c’était un symbole des dieux ; de la vie et de la fertilité, et pour les Chaldéens c’est une personnification des dieux de la lune. »

Les recherches ont conduit le prêtre américain à découvrir la présence de ce symbole ; en Amérique latine et chez les Amérindiens d’Amérique du Nord ; « cette main a été retrouvée sur les tentes des Indiens d’Amérique en Amérique et sur des monuments en Amérique latine ; tout comme Les Indiens avaient l’habitude d’imprimer leurs corps dans un rituel religieux alors qu’ils étaient nus ; ou sur leurs vêtements, ou leurs boucliers. »

main de fatma pour les chrétiens et les musulmans

Parmi les chrétiens, selon le prêtre et écrivain américain Henry Clay Trumbull, on l’appelle « la paume de Marie ; en référence à la Vierge et à sa main bénie, et les chrétiens l’utilisaient pour protéger ; la mère et le fœtus et pour la bénir et éloigner mal, et il y a ceux qui croient qu’il s’agit d’une référence à Marie ; la sœur de Moïse, et à la main secourable qu’elle lui a fournie.

L’origine du début d’utilisation du symbole « main de fatma » par les musulmans reste flou. Son nom fait référence, certainement, à la fille du Prophète Mohammed (Paix sur lui) ; Fatima Azahra épouse de Ali Ibn Abi Taleb.

Pour rappel, aucun talisman, n’a d’effet sur la vie des gens.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *