Suivez nous

Société

Deux musulmans reconnus coupables du meurtre de Malcolm X seront disculpés

Publié

le

Deux des trois hommes reconnus coupables du meurtre en 1965 du leader des droits civiques Malcolm X , seront bientôt disculpés, a annoncé mercredi le procureur du district de Manhattan. C’est Muhammad Abdul Aziz et Khalil Islam.

Muhammad Abdul Aziz était membre de Fruit of Islam, la branche de sécurité de la Nation of Islam et s’est ensuite converti à l’islam sunnite. Butler a changé son nom en Muhammad Abdul Aziz alors qu’il purgeait sa peine en prison.

Après une enquête de 22 mois, le procureur de district Cyrus Vance Jr. a découvert ; que les autorités avaient retenu des preuves dans le procès de Muhammad A. Aziz, 83 ans, et de feu Khalil Islam, décédé en 2009, a rapporté le New York Times . Les deux hommes ont passé ; plus de deux décennies en prison pour un crime qu’ils ont juré ne pas avoir commis.

Le procureur tiendra une conférence de presse jeudi, pour annoncer les conclusions de l’enquête. 

Malcolm X, qui est né Malcolm Little, a été tué alors qu’il prononçait un discours ; au Audubon Ballroom de New York le 21 février 1965. Aziz, Islam et un autre homme, Thomas Hagan, ont été condamnés ; pour le meurtre, mais Aziz et Islam ont toujours clamé leur innocence.  

Cependant, l’enquête de Vance a révélé que des preuves matérielles et des documents clés avaient été perdus ; au fil des ans, que les armes du crime ne pouvaient plus être testées et que de nombreux témoins ; enquêteurs et suspects potentiels sont décédés depuis, a rapporté le Times. Des documents du FBI impliquaient d’autres suspects et « désignaient » Islam et Aziz, selon le rapport.

La vérité éclate

« Cela montre qu’au cours de l’histoire, les forces de l’ordre n’ont souvent pas été ; à la hauteur de leurs responsabilités », a déclaré Vance à la publication.  « Ces hommes n’ont pas obtenu la justice qu’ils méritaient.

En effet, un novembre 2020, une lettre de l’ancien officier infiltré du NYPD Raymond Wood a été publiée. Wood a affirmé qu’il avait été contraint par ses superviseurs du NYPD à attirer des membres des services de sécurité de Malcolm X à commettre des crimes qui ont conduit le FBI à les arrêter quelques jours avant la fusillade.

« Il n’y avait aucune sécurité pour empêcher le tireur d’entrer dans le bâtiment », a déclaré son cousin, Reginald Wood Jr..

Le bureau du procureur de district a ouvert l’enquête à la suite de la sortie du documentaire Netflix « Who Killed Malcolm X? »

« Le FBI avait des témoignages de témoins oculaires vraisemblablement des neuf informateurs ; qui étaient dans la pièce ce jour-là sur qui a commis le crime. Des descriptions complètes des hommes, et en particulier de l’homme qui a brandi le fusil de chasse. C’était une information qui n’a pas été donnée au NYPD,  » a déclaré Bertelsen.

En février, la fille de Malcolm X, Ilyasah Shabazz, a déclaré à CBS News que sa famille avait toujours des questions sur la mort de son père. « Je peux dire que j’ai été surprise parce que j’ai été prise au dépourvu, mais c’est quelque chose que ma famille et beaucoup se sont toujours demandé. Mais plus important encore, nous voulions nous assurer que la vérité est découverte », a-t-elle déclaré.

Traduit de cbsnews.com

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *