Suivez nous

Actualité

Attaque au cocktails Molotov contre une mosquée à Metz

Publié

le

Une mosquée à Metz affiliée à l’Union turco-islamique pour les affaires religieuses (DITIB), a été attaquée jeudi soir.

La mosquée a été endommagée par un incendie. L’incendie s’est déclaré après que des inconnus ont lancé trois cocktails Molotov sur les murs de la mosquée.

Le président de l’Association de la mosquée centrale DITIB Metz a déclaré que la mosquée ; avait été sauvée de l’incendie au dernier moment.

« Nous ne nous attendions pas à une telle attaque », a-t-il dit. Ajoutant aussi que l’association est en constante interaction avec la communauté locale.

« Nous sommes une association qui mène des actions avec les Français d’ici. Parallèlement aux activités islamiques, nous travaillons également en tant qu’organisation caritative », a-t-il déclaré.

Durak a déclaré également que la mosquée de Metz; avait été attaquée ; pour la première fois. Notant que les responsables locaux les avaient immédiatement contactés après l’attaque.

Pendant ce temps, le Comité de coordination des associations musulmanes turques (CCMTF) a déclaré dans un communiqué que les incidents anti-musulmans, racistes et xénophobes sont en augmentation dans le pays (France).

L’attaque coïncide avec l’augmentation des attaques islamophobes et la fermeture de lieux de culte, en particulier de mosquées, dans le pays récemment, a-t-il déclaré.

Les administrateurs de la mosquée ont demandé que les auteurs de l’attaque ; soient retrouvés dès que possible.

Auparavant, la demande des représentants de l’association religieuse d’installer des caméras de sécurité dans et autour de la mosquée ; avait été rejetée ; par l’administration sans aucune justification.

Le maire de Metz, François Grosdidier, a condamné pour sa part l’attentat qu’il a qualifié d’islamophobe et a lancé un message de solidarité.

Déclarant que l’attaque « a porté atteinte à l’esprit de la ville de Metz où règne la tolérance ». Grosdidier a déclaré aussi que la ville organisera un rassemblement de solidarité samedi à midi, pour condamner le crime.

Ne ratez plus nos articles !

Abonnez-vous à notre Newsletter mensuelle.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.