Suivez nous

Actualité

Un député irlandais dénonce l’hypocrisie entre l’Ukraine et la Palestine

Publié

le

Un député irlandais a critiqué son gouvernement pour ses « deux poids deux mesures » concernant les sanctions contre la Russie pour son invasion de l’Ukraine, mais n’a pas pris de mesures similaires contre Israël pour sa violence contre les Palestiniens.

Richard Boyd Barrett siège au parlement irlandais pour le parti de gauche People Before Profit.

« Vous êtes heureux d’utiliser correctement le langage le plus fort et le plus robuste pour décrire les crimes contre l’humanité de Vladimir Poutine, mais vous n’utiliserez pas la même force de langage lorsqu’il s’agit de décrire le traitement des Palestiniens par Israël », a-t-il déclaré mercredi au Parlement. .

Le député irlandais a énuméré les violations israéliennes des droits des Palestiniens ; y compris les attaques contre Gaza et l’annexion de terres, et a déclaré ; « Vous ne voulez même pas utiliser le mot apartheid, sans parler des sanctions ».

« (Il a fallu) cinq jours pour des sanctions contre Poutine et ses voyous ; 70 ans d’oppression des Palestiniens (musulmans et chrétiens), et ce ne serait pas ; Quel était le mot que vous avez utilisé ? il ne serait pas « utile » d’imposer des sanctions. ”

« Ils (Amnesty) appellent à des sanctions ciblées contre les responsables israéliens qui perpétuent le système d’apartheid« , a-t-il déclaré.  « Exactement les mêmes types de sanctions que vous venez de lancer contre Vladimir Poutine », ajoutant enfin.

D’autres réactions similaires

Le député irlandais n’est pas le seul à dénoncer ce deux poids deux mesures. Sarah Leah Whitson, l’ancienne chef de la division Moyen-Orient de Human Rights Watch ; a accusé les USA d’avoir deux poids et deux mesures. En donnant le feu vert à de lourdes sanctions contre la Russie en raison de l’invasion de l’Ukraine tout en s’opposant aux sanctions contre Israël pour son traitement des Palestiniens.

La députée du parti travailliste britannique Julie Elliott a également tenu des propos identiques devant le Parlement.

Ne ratez plus nos articles !

Abonnez-vous à notre Newsletter mensuelle.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.