3 milliards d’euro est le potentiel financier de zakat el fitr en 2022

La fin du mois de Ramadan est une période où les musulmans du monde entier font des dons connus sous le nom de zakat El Fitr, ou la Zakat de la rupture du jeûne du Ramadan, qui est l’aumône obligatoire spéciale payée par tous les musulmans à la fin du mois de jeûne.

En France, le montant de Zakat El Fitr a été fixé à 7€ pour chaque membre de la famille.

Le nombre important des musulmans dans le monde, qui avoisine les 1,9 milliard de musulmans ; représentent environ un quart de la population mondiale. Ce qui fait de zakat El fitr une source importante de financement et un outil puissant de redistribution de la richesse aux personnes les plus vulnérables.

Toutefois, l’absence d’une estimation précise de la manne financière que représente zakat el fitr (fatra) dans le monde, nous a amené à évaluer le potentiel financier annuel de zakat El fitr, en se basant sur les données suivantes :

  • Les populations musulmanes (estimations) et les pourcentages de Musulmans sur la base du Pew Forum on Religion & Public Life, The Future of the Global Muslim Population. Projections for 2010-2050.
  • Les différents montants de la zakat fixés par les autorités religieuses de chaque pays en monnaie locale ont été convertis en euro, selon le taux de change en vigueur.
  • Un quart du monde musulman vit avec moins de 1,25 dollar US par jour (ne paient pas zakat el fitr).
  • L’évaluation ne concerne exclusivement zakat El Fitr (zakat el mal n’étant pas comptabilisée).

Zakat al fitr dans le monde : quel potentiel financier ?

Ainsi et en se basant sur ces éléments, on estime que 3,2 milliards d’euros de zakat El Fitr est le montant généré pour l’année 2022 dans le monde, ce qui confère à Zakat El Fitr un potentiel financier non négligeable. De cette façon, la zakat El Fitr constitue un levier important pour la lutte contre la pauvreté dans le monde.

Répartition par pays du potentiel financier de zakat al Fitr 2022

Zakat El Fitr dans le monde

l’Indonésie dont la population musulmane avoisine les 230 millions d’habitants est le premier pays ; en terme de contribution de Zakat el fitr en 2022, avec prés de 506 millions d’euros.

Le Nigéria, fort de 106 millions musulmans, vient en seconde position en terme de contribution dans la zakat El fitr avec 471 millions d’euros.

Toutefois, l’Arabie Saoudite, qui ne compte que 31 millions d’habitants, tous de confession musulmane, vient en troisième position avec un produit de la zakat el fitr de 175 millions d’euros.

La France n’arrive qu’en 20eme positon avec 28 millions d’euros de dons.

Les pays en développements plus charitables

Contrairement à l’idée reçu, ce sont les pays en voie de développement qui donnent plus pour pauvres. Le vieux continent contribue à hauteur de 5% de la Zakat, devant les Amériques (1%). Les champions sont les asiatiques avec 43% de la zakat , suivi par les africains 33%.

Par ailleurs, les riches pays du moyens orient ne contribuent qu’à hauteur de 15%.

Le Maroc le champion du Maghreb

Les marocains donnent 50 millions d’euros de Zakat al Fitr (plus que la France) chaque année. Le double de ce que donnent les algériens (23 millions). Le royaume Chérifien contribue également 10 fois plus que la Tunisie qui donne 5.000.000 € à la fin de chaque ramadan.

Zakat El Fitr : un outil de lutte contre la pauvreté

L’un des aspects les plus profonds de l’islam est qu’il donne une place importante à la dignité humaine. Distribuer la zakat n’est pas distribuer la charité aux pauvres. Au lieu de cela, il s’agit essentiellement d’un dû pour les pauvres par les riches. « Les nantis ont une part légitime de la richesse des riches » – le Coran.

En conséquence, la zakat peut être considérée comme un puissant système de sécurité sociale dans l’Islam.

En mettant l’accent sur la réduction de la pauvreté, la zakat peut être une solution, localement et mondialement. C’est en effet une institution puissante pour contribuer à la lutte contre la pauvreté dans les communautés du monde entier. 

En définitif, la Zakat s’avère donc une grande et intéressante opportunité pour le
développement social, dont le potentiel reste à ce jour sous-exploité. Il est plus que nécessaire d’institutionnaliser la Zakat dans les pays musulmans qui souffrent d’un taux élevé de la pauvreté et d’un manque de fonds pour la création de projets au profit des démunis.

Ne ratez plus nos articles !

Abonnez-vous à notre Newsletter mensuelle.

[mc4wp_form id="8037"]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.