Suivez nous

Politique

600 musulmans arrêtés en Russie, la communauté musulmane indignée

Publié

le

Des représentants de la communauté musulmane russe ont condamné, dimanche, le raid mené ; par les forces de sécurité contre une mosquée des environs de la capitale, Moscou, pendant la prière du vendredi. Un raid qui a mené à l’arrestation de près de 600 fidèles.

Une déclaration publiée par les représentants de la communauté musulmane de Moscou ; et reprise par l’agence AA indique que les forces de sécurité russes ont arrêté quelque 600 personnes ; pendant la prière du vendredi dans la ville de Kotelniki, avant d’en relâcher une majorité ; dans la soirée du même jour après avoir procédé à la vérification de leur identité

En effet, la déclaration souligne que les musulmans de Russie comprennent que les forces de sécurité ; ont la responsabilité d’assurer la sécurité des citoyens. En revanche, les musulmans de la région sont mécontents et choqués par les « méthodes brutales » employées par les forces de sécurité lors du raid mené contre la mosquée et des contrôles effectués.

Et d’expliquer également que les forces de sécurité n’ont pas fourni de justification pour la prise d’assaut de la mosquée. En outre, cela a interrompu le déroulement de la prière du vendredi, tandis que les forces de sécurité ; ont interpellé des centaines de musulmans arrêtés pendant de longues heures et procédé à l’arrestation de dizaines d’entre eux.

Les représentants de la communauté musulmane soulignent que « ce qui s’est passé nous a notamment ; rappelé les scènes au cours desquelles des criminels dangereux sont arrêtés ».

La déclaration a fait savoir  que les mosquées ne constituent pas une source de danger, mais des lieux dédiés au culte de Dieu, ainsi qu’à l’éducation éthique et morale.

Elle a appelé les forces de sécurité à respecter les droits des musulmans, à les traiter décemment ; et à engager un dialogue civilisé avec eux ; Au lieu de procéder à une démonstration de force lors de ces opérations spéciales.

musulmans arrêtés

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *