Actualité

Une nouvelle enquête confirme le déclin du christianisme au Royaume-Uni

Publié

le

Selon une nouvelle enquête, seuls 6% des adultes au Royaume-Uni sont des chrétiens pratiquants, ce qui confirme le déclin du christianisme dans ce pays.

Le sondage Savanta ComRes auprès de 4 000 adultes a défini «pratiquant» comme quelqu’un qui se rend à l’église au moins une fois par mois, mais priait et lisait la Bible au moins une fois par semaine.

Il a révélé qu’un quart de ceux qui étaient chrétiens pratiquants appartenaient à des groupes ethniques minoritaires noirs et non blancs.

Seuls 50 % des répondants ont déclaré connaître un chrétien, contre plus des deux tiers en 2015.

Mais 48% des personnes interrogées se sont identifiées comme « largement chrétiennes » lorsqu’on leur a demandé.

Les chiffres ont été publiés dans le cadre de l’enquête Talking Jesus, réalisée par Alpha, l’Alliance évangélique, HOPE Together, Kingsgate Community Church et l’Association Luis Palau.

L’enquête a également révélé que 45% des personnes interrogées ont déclaré croire en la résurrection; 20 % croyaient que Jésus était Dieu sous forme humaine ; et 54% croyaient que Jésus était une personne historique.

Les non-chrétiens avaient tendance à avoir une vision largement négative de l’Église ; bien qu’ils aient une vision plus positive des chrétiens individuels qu’ils connaissaient.

Un quart des non-chrétiens ont déclaré que l’Église était hypocrite et étroite d’esprit, tandis qu’un sur cinq avait une vision plus positive de l’Église.

L’Eglise positive

Mais malgré ces chiffres, les organisations chrétiennes commanditaires de l’enquête ont essayé de donner une tournure positive aux choses.

La directrice exécutive de HOPE Together, le Dr Rachel Jordan-Wolf, a déclaré au sujet du déclin du christianisme ; « Cette étude, qui a été effectuée pour la première fois en 2015, nous permet de regarder sur sept ans et de voir les tendances qui aideront au développement de l’église.

La chef de mission de l’Alliance évangélique, Rachael Heffer, a déclaré également ; « Cela présente de bonnes nouvelles à la fois pour l’Église à travers le Royaume-Uni et pour nous en tant que témoins chrétiens individuels. Cela va réaffirmer que nos amis non chrétiens pensent comme nous ; qu’il y a une ouverture toujours plus grande pour entendre nos histoires de foi ».

Ne ratez plus nos articles !

Abonnez-vous à notre Newsletter mensuelle.

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.