Suivez nous

Théologie

Pourquoi les musulmans sacrifient-ils des animaux à l’Aïd ?

Publié

le

Chaque année à l’occasion de l’Aïd-al-Adha, les musulmans du monde sacrifient des animaux pour commémorer le sacrifice du Prophète Ibrahim (Paix sur lui). Mais pourquoi les musulmans sacrifient des animaux le jour de l’Aïd ?

Chaque année, les musulmans du monde entier célèbrent l’Aïd-al-Adha pour réfléchir à la volonté du prophète Ibrahim de sacrifier son fils Ismail comme un acte d’obéissance à Dieu. C’est l’une des seules fêtes annuelles de l’Islam, et au cours de laquelle des millions de musulmans accomplissent le Hajj, et tous ceux qui en ont les moyens, sacrifient des animaux le jour suivant le jour de Araat pour honorer l’esprit de sacrifice du Prophète Ibrahim.

Sacrifier les animaux n’est pas l’objectif final mais il s’agit de sacrifier ce que l’on chérit dans la dévotion à Dieu. Le Coran rappelle: « Ni leurs chairs ni leurs sangs n´atteindront Allah, mais ce qui L´atteint de votre part c´est la piété » (Sourate 22, verset 37).

La Piété dans la tradition

L’héritage du Prophète Ibrahim, paix sur lui, est poursuivi par le dernier messager de Dieu, Mohammed (paix sur lui) et ses disciples pour réfléchir sur le message qu’il donne – de piété, de charité et d’égalité. À l’approche de l’Aïd, de nombreuses personnes commencent à s’opposer au sacrifice d’animaux et suggèrent d’éviter complètement la viande car elles la considèrent comme une effusion de sang et contre les droits des animaux.

Afin de comprendre la perspective islamique concernant le sacrifice d’animaux, il faut comprendre la vision islamique du monde et ce que l’Islam dit sur la position de l’homme dans ce monde.

La bénédiction des animaux

Le Coran nous dit «  Et les bestiaux, Il les a créés pour vous; vous en retirez des [vêtements] chauds ainsi que d´autres profits. Et vous en mangez aussi.» [16:5]. Pour les musulmans la destiné même des animaux est de servir l’être humaine de multiples façons.

Le sacrifice de ces animaux ne peut se faire au nom d’Allah créateur de l’univers.

Importance historique

Le sacrifice d’animaux pour l’Aid Al Kebir a été initié par le prophète Mohammad (PSL) en l’an 10 de l’hégire le dixième jour de Dhou-Al-Hija.

Le prophète Ibrahim lorsqu’il était vieux et père d’un petit enfant, Dieu lui a ordonné de sacrifier son fils unique Ismail, et le fils accepta le sacrifice. « Puis quand celui-ci fut en âge de l´accompagner, [Abraham] dit : « ô mon fils, je me vois en songe en train de t´immoler. Vois donc ce que tu en penses ». (Ismaël) dit : « ô mon cher père, fais ce qui t´es commandé : tu me trouveras, s´il plaît à Allah, du nombre des endurants ». » [37:102].

Cependant, Dieu ne laissa pas Abraham aller jusqu’au bout du sacrifice et le fils fut sauvé et un mouton a été sacrifié à la place.  » Et Nous le rançonnâmes d´une immolation généreuse . » [37:107].

Ce n’était pas seulement une façon de remercier Dieu ou de l’adorer, mais cela reste aussi une commémoration de ce grand événement historique de l’Islam et l’obéissance d’Abraham.

Le rituel du sacrifice d’animaux n’est pas exclusif aux musulmans. Il était également pratiqué par les chrétiens et les juifs. Sacrifier un animal est simplement une manifestation physique du fait que chacun doit être prêt à obéir aux commandements d’Allah. C’est une représentation symbolique de l’obéissance à Dieu.

Les destinations du sacrifice

La viande obtenue du sacrifice n’est pas seulement utilisée pour son propre ménage, mais elle est divisée en trois parties. L’une est pour les parents, les amis et les voisins, la seconde partie est distribuée aux pauvres et aux nécessiteux, et la dernière partie peut être utilisée pour le ménage.

Le Hajj est le saint pèlerinage offert à La Mecque par les musulmans qui peuvent se le permettre, qui comprend également le rituel du sacrifice d’animaux. Les prières et la pratique du sacrifice d’animaux est recommandé pour tous, pèlerins et musulmans du monde.

Il est de la responsabilité de l’homme d’être reconnaissant pour toutes les bénédictions d’Allah, et cette gratitude doit être exprimée, entre autres, par le sacrifice. Le sacrifice pour DIeu d’un de ces animaux par un homme est aussi un symbole de gratitude envers Allah. Dieu dit « Nous vous avons désigné les chameaux (et les vaches) bien portants pour certains rites établis par Allah. Il y a en eux pour vous un bien. Prononcez donc sur eux le nom d´Allah, quand ils ont eu la patte attachée, [prêts à être immolés]. Puis, lorsqu´ils gisent sur le flanc mangez-en, et nourrissez-en le besogneux discret et le mendiant. Ainsi Nous vous les avons assujettis afin que vous soyez reconnaissants.« .

À l’époque préislamique, les rituels pratiqués étaient dédiés aux créations plutôt qu’au seul créateur. Dans l’Islam, toutes ces formes de culte comme le sacrifice, la charité, la prosternation, etc. sont rendues obligatoires pour l’homme uniquement pour l’amour d’Allah afin que l’homme se soumet complètement à son créateur et est guidé vers le droit chemin.