Suivez nous

Société

Le racisme est interdit dans l’islam, rappelle Tariq Ramadan

L’islamologue Tariq Ramadan

Publié

le

Avec tous ce qui se passe à travers le monde et notamment aux états unis, surtout après l’assassinat de « Floyd » par un policier, des réactions ont été enregistrés de plusieurs spécialistes et théologiens dont l’islamologue Tariq Ramadan, pour dénoncer le racisme de couleur ou toutes autres formes de racisme et de discrimination.

En effet, l’islamologue, Tariq Ramadan a évoqué le sujet lors d’un tweet sur son compte officiel. Il a rappelé entre- autre que le racisme en islam est interdit.  D’ailleurs, il a organisé le 7 juin dernier une intervention sur la toile afin d’évoquer le sujet des musulmans et du racisme.

L’islamologue Suisse a rappelé que le racisme existe aussi parmi les communautés de confession musulmane bien que dans notre religion, ce fléau est strictement interdit est « Haram ».

Le prophète Mohamed,  paix et salut sur  lui a affirmé que le racisme est interdit et qu’un arabe n’est pas supérieur à un non arabe ni à un noir si ce n’est que par la piété.

Le petit-fils du fondateur des frères musulmans, Hassan El- Banna, estime donc que si les musulmans souhaitent en guérir et mettre ces questions raciales de côté, il convient de regarder les choses en face, que ce soit d’un point de vue historique, mais également d’un point de vue factuel et surtout, actuel.

C’est un sujet  qui intéresse d’ailleurs de nombreuses personnes puisque, qu’ils soient de communautés musulmanes ou autres, ils sont des millions à travers le monde à réclamer la fin de ce fléau, bravant les consignes sécuritaires et gouvernementales afin de faire passer un message lourd de sens.

3 Commentaires

3 Comments

  1. Jana

    17 juin 2020 dans 12:01

    Et dans toutes les constitutions modernes, dans le buddhisme, le christianisme, etc. Toutefois, dans l’empire ottoman les esclaves noires coutaient beaucoup mois chères que les blanches, les bedouins sont discriminés dans les pays du golfe, ainsi que les noirs et les amazighs au Maghreb, les vietnamiens en malaisie, et une grande majoritédes non-musulmans dans les pays musulmans.

  2. André Menon

    17 juin 2020 dans 13:04

    Mr Ramadan est mis en examen depuis 2 ans concernant des viols présumés commis lors de son libertinage dominant-dominé avec moult femmes. Cette double vie par rapport à son rôle passé d‘islamologue en vogue réduit à néant la portée de sa parole et vous…vous la relayez comme si de rien n’était ! Honte à vous Mr Samir Nahem, votre papier est indigne.

    Comme si la parole de ce Monsieur pouvait encore intéressé ….
    Et si vous faisiez un papier sur l’éthique dans le cinéma en donnant la parole à Mr Weinstein ?

    Lugubre

  3. Albert Mude

    17 juin 2020 dans 14:04

    Quel journaliste aurait l’idée de donner tribune à la parole d’un monsieur mis en examen depuis 2 ans pour suspicion de viol concernant plusieurs affaire ? Qui pourrait penser que la parole de ce monsieur pourrait trouver un intérêt actuellement ?

    Ce Monsieur a trompé durant des dizaines d’années les siens et la communauté qui l’écoutait concernant ses conseils éthiques ou moraux et vous faites l’echo de son opinion concernant le racisme ?

    Mr Nahem, pourriez-vous, pour votre prochain papier donner la parole à Mr Weinstein concernant le racisme dans le cinéma ?

    Honte à vous, vous participer à la banalisation des actes commis par Mr Ramadan, et ainsi participer à étouffer la voix des femmes qu’il a indigné par ses jeux dominant-dominé,

    Lugubre et pitoyable Mr Samir Nahem, lamentable même.

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 L'islam de France