Suivez nous

Théologie

Le CFCM recommande aux fidèles de reporter leur projet de Hajj à l’année prochaine

Publié

le

Comme il fallait s’y attendre avec la pandémie du covid-19,  l’accomplissement du Hajj cette année demeure risqué. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) recommande même aux fidèles de France de différer leur projet de pèlerinage à l’année prochaine.

En effet, un communiqué du CFCM indique que  le bureau du CFCM, réuni en visioconférence hier 10 juin 2020, s’est penché sur la question du pèlerinage à la Mecque (Hajj) de l’année 2020/1441 qui interviendrait entre la dernière semaine de juillet et la première semaine d’août 2020. Ainsi et dans le contexte actuel le CFCM le CFCM appelle « les personnes désireuses d’accomplir le Hajj à l’extrême vigilance et leur conseille fortement de ne pas s’engager auprès d’un opérateur ou d’un quelconque intermédiaire qui exige le versement d’un acompte ».  Et en tenant compte de l’absence d’informations officielles des autorités saoudiennes ainsi que des conditions inconnues de l’ouverture des frontières internationales (dates, quarantaine, etc…), le CFCM recommande « vivement aux musulmans de France de différer leur projet de pèlerinage à l’année prochaine ».

Pour leur part, les opérateurs du Hajj sont appelé à renoncer cette année à l’organisation du pèlerinage afin de préserver la vie de leurs candidats qui sont souvent d’un âge avancé et donc davantage vulnérables au COVID-19.

Le communiqué souligne en conclusion que  « de nombreux pays musulmans ont d’ores et déjà annoncé la suspension du pèlerinage pour leurs ressortissants, et de nombreux savants musulmans ont salué cette décision qui trouve sa justification dans le principe fondamental de la préservation de la vie ».

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 L'islam de France