Suivez nous

Théologie

Des prédicateurs du Bahreïn plaident pour le report du hadj

Publié

le

Pour le Hadj de cette année le Bahrein semble hésiter. Des prédicateurs et des députés ont appelé au report du cinquième pilier de l’Islam en raison du Covid-19 qui est toujours présent.

En effet, selon « Akhbar el Khalij » ces derniers s’appuient dans leurs appels sur la sauvegarde de la vie humaine qui reste primordial, et ce, conformément aux préceptes de l’islam. Selon eux, la hausse des cas de contaminations présentent un risque considérable, notamment pour l’Arabie Saoudite dont les visiteurs pourront être porteurs du virus, et vice versa, à savoir qu’ils pourront être contaminés lors de l’accomplissement du Hadj et transférés le virus vers leurs pays d’origine. A cet effet, ils ont souligné qu’il est du devoir des Gouvernements de veiller à la sécurité de leurs ressortissants en reportant et interdisant le hadj cette  année.

Toutefois, ils estiment que l’Arabie Saoudite pourrait permettre à un quota réduit de fidèles locaux d’accomplir le Hadj, ce qui serait plus facile et maitrisable, en matière d’organisation et de respect des mesures sanitaires. Ils suggèrent également l’envoi de représentants de chaque pays, en prenant en compte l’évolution de la situation.

En conclusion, les prédicateurs ont plaidé pour un consensus entre les états musulmans sur cette question, qui sera établi sur la base des préceptes de l’islam ainsi que les avis des médecins, estimant que du moment que la prière dans les mosquées est interdite pour limiter la propagation du virus, il devrait en être de même pour le Hadj.

Il est à souligner que le Hadj a été annulé plusieurs fois par le passé en raison de pandémies.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 L'islam de France