Suivez nous

Théologie

Après l’Indonésie, la Malaisie se retire du Hadj

Publié

le

Après l’Indonésie, c’est au tour d’un autre pays à majorité musulman de se retirer du hadj de cette année. Il s’agit de la Malaisie qui a annoncé que ses citoyens ne seraient pas autorisés à faire le pèlerinage du hadj cette année en raison de préoccupations concernant le nouveau coronavirus.

En effet, le ministre des Affaires religieuses malaisien Zulkifli Mohamad Al-Bakri a indiqué qu’il était « trop risqué pour les 31.600 pèlerins Malaisiens inscrits cette année de participer au hadj en Arabie saoudite au vu des conditions sanitaires » en ajoutant « c’était une décision difficile à prendre ». Toutefois il a assuré que ceux qui devaient partir cette année pourront faire le pèlerinage l’année prochaine. A cet effet, le Ministre a souligné «j’espère que les pèlerins continueront à être patients et à accepter la décision».

Dans un communiqué, le conseil d’administration de Tabung Haji – qui gère les plans d’épargne pour les pèlerins potentiels – a déclaré que la décision affecterait environ 31 600 personnes sélectionnées pour effectuer le voyage cette année.

Il est à souligner que l’Indonésie compte quelques 32 millions d’habitants dont 60% sont musulmans. Ces derniers doivent parfois patienter plusieurs années avant de pouvoir accomplir le Hadj en raison d’un système de quotas négocié avec l’Arabie saoudite.

Il est à noter  que les mouvements de personnes sont encore limités entre de nombreux pays en raison de la fermeture des frontières. L’Indonésie a déjà pris la décision de se retirer du hadj de cette année. Hier le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) recommandait aux fidèles Français de différer leur projet de pèlerinage à l’année prochaine.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 L'islam de France