Politique

Algérie ; les prières du vendredi autorisées à partir du 06 novembre

Publié

le

A partir du 6 novembre prochain, les prières du vendredi pourront reprendre dans les mosquées Algériennes dont la capacité dépasse les 1000 places. L’annonce a été faite via un communiqué émanant des services du Premier Ministre.

En effet,  le communiqué en question souligne «en ce qui concerne la prière du Vendredi, Monsieur le Président de la République, après consultation du Haut conseil islamique et du Comité scientifique auprès du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, a décidé la levée de la suspension de la prière du Vendredi à partir du Vendredi 20 Rabie El Aouel 1442 correspondant au 06 Novembre 2020 dans les mosquées ayant une capacité supérieure à 1.000 fidèles à travers l’ensemble du territoire national et ce, dans un premier temps ».

« Pour ce qui est de la prière du Fadjr, celle-ci sera autorisée, à partir de cette même date et à travers l’ensemble du territoire national, y compris dans les wilayas concernées par le confinement partiel à domicile », ajoute la même source.

Suite à cette décision, le Ministère Algérien des affaires religieuses a émit un communiqué dans lequel il a apporté quelques précisions concernant cette ouverture progressive. Ainsi, le ministère a souligné  que l’ouverture des mosquées se fera  15 minutes avant l’appel à la prière, et la fermeture à 15 minutes après la fin de la prière.

« Les imams doivent écourter la prêche et la prière du vendredi, qui ne doivent pas dépasser un quart d’heure », indique le ministère dans le communiqué, tout en  précisant que la prière dans les rues avoisinant les mosquées est interdite. On ajoute dans ce sens que les cours du vendredi  et les autres activités des mosquées restent suspendus jusqu’à nouvel ordre. Et c’est le cas aussi pour les salles d’ablution et les bibliothèques.

Cliquez pour commenter

Copyright © 2020 L'islam de France

Exit mobile version