Théologie

Algérie : Le Conseil national des imams se prononce sur l’ouverture des mosquées et l’Aid el Adha

Publié

le

Le Conseil national autonome Algérien des imams (CNAI) et des personnels du secteur des affaires religieuses et des wakfs s’est prononcé hier sur la réouverture des mosquées et sur l’Aid el Adha.

En effet, dans un communiqué le CNAI a appelé les autorités publiques à procéder à une réouverture progressive des mosquées, accompagnée de mesures de prévention, comme cela s’est fait dans plusieurs autres pays. Cette réouverture est devenue une nécessité après les différentes mesures de déconfinement observés dans plusieurs secteurs et activités. Ces mesures selon le Conseil seront le maintien de la fermeture des salles d’ablution et des salles de prière des femmes ; l’observation des prières dans les espaces ouverts des mosquées si possibles ; le respect de la distanciation ; ainsi que le retrait de tout ce qui circule entre les mains tels que les livres saints et autres «Sebhate».

Toutefois, les conseils scientifiques des mosquées auront la possibilité de décider de la manière d’ouvrir progressivement les mosquées, tout en tenant compte des particularités de chaque wilaya, et compte sur l’implication des imams des mosquées et des cadres des Affaires religieuses pour la tenue de la prière du vendredi dans des conditions rigoureuses, dont la limitation du nombre des fidèles. Pour le CNAI, outre son caractère légitime, la réouverture pourrait rassurer les citoyens.

Pour ce qui est du rituel du sacrifice de l’aid el Adha, le CNAI a déclaré qu‘il n’y a aucune preuve scientifique prouvant le risque de propagation du virus à cause du rituel, tout en dénonçant les voix qui appellent à l’annulation de ce rituel.

Cliquez pour commenter

Copyright © 2020 L'islam de France