Suivez nous

Société

USA : ouverture d’une enquête sur les posts islamophobes d’un gardien de prison

Publié

le

Le département correctionnel du Connecticut et le bureau du procureur général ont ouvert lundi dernier une enquête  sur les publications anti-musulmanes d’un gardien de prison d’État sur les réseaux sociaux.

En effet, selon le média Hartford Courant, cette décision est intervenue après que le chapitre du Connecticut du Council on American Islamic Relations a appelé au limogeage de l’agent des services correctionnels Anthony Marlak, à cause de ses messages sur Facebook qui comprenaient un meme représentant cinq hommes apparemment musulmans suspendus à des nœuds coulants avec la légende, «Islamic Wind Chimes ».

«Ce qui se passe à Washington nous montre qu’il existe un lien entre l’extrême droite de ce pays qui s’est transformée en terroristes et les forces de l’ordre et les militaires qui montrent une certaine sympathie à cette idéologie», a déclaré Farhan Memon, président du CAIR. -CT. «Il incombe aux agences publiques d’éliminer cela» a-t-il ajouté.

La page Facebook de Marlak, sous l’alias Tony Mint, a un profil qui se présente  comme suit: «Je suis le prototype, l’infidèle, le vétéran, le patron. Reculez et je m’en occuperai. Maintenant, éloignez-vous ».

Lors d’un entretien avec des responsables du département correctionnel à la suite d’une confrontation avec un agent correctionnel musulman l’été dernier, Marlak a reconnu avoir republié le mème carillon éolien en 2018, alors qu’il utilisait un autre alias, Anthony David. Il a dit qu’il visait l’EIIS et non les musulmans en général.

«C’était ISIS – un État islamique mort suspendu à des nœuds, d’accord?» dit-il, selon une transcription obtenue par le CAIR dans le cadre d’une demande d’accès à l’information. «Dans l’armée, tout Américain au sang rouge, comme je l’ai dit à un groupe de gens, nous – nous n’aimons pas Daech. Ils font de mauvaises choses à notre peuple et je suis anti-ISIS. Pas anti-musulman. Et j’ai trouvé ça drôle parce que j’ai – c’est ma personnalité ».

Marlak a reçu une suspension de cinq jours en décembre pour sa participation à la confrontation et pour avoir fait des remarques jugées inappropriées envers l’autre garde.

Les derniers messages publics sur la page de Marlak font écho à plusieurs groupes de conspiration de droite, dont QAnon, et accusent les émeutes de Washington de se faire passer pour des partisans de Trump, une théorie qui a été démystifiée.

Le département correctionnel, dans un communiqué publié lundi, a déclaré que sa division de la sécurité et ses unités des affaires juridiques examinaient les informations fournies par le CAIR pour déterminer les mesures appropriées. Il a déclaré que le ministère ne tolérait pas  la discrimination.

Le bureau du procureur général a de son côté déclaré qu’il avait chargé deux hauts fonctionnaires d’enquêter également sur la plainte.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: USA : Deux agressions islamophobes le même jour à Edmonton - Musulmans de France

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 L'islam de France