Suivez nous

Société

Royaume-Uni ; une écolière viré à cause d’une jupe trop longue, ses parents risquent une action en justice

Publié

le

Une école britannique a menacé la famille d’une étudiante musulmane de poursuites judiciaires pour avoir refusé de l’envoyer à l’école avec une jupe plus courte.

En effet, le DailyMail a rapporté que Siham Hamud, 12 ans, portait une jupe à la cheville au lycée d’Uxbridge depuis des années, mais on lui a dit le mois dernier que ses vêtements enfreignaient les règles de l’uniforme.

Son père Idriss Hamud a dit qu’elle avait été renvoyée de l’école pour se changer tous les jours en décembre et qu’on lui avait dit de revenir avec l’uniforme correct, mais elle a refusé en raison de ses croyances religieuses.

L’école exige que les filles portent un pantalon noir ou une jupe plissée noire de fournisseurs officiels, qui, selon la famille, tombe au-dessus du genou.

Une lettre envoyée par l’école à la famille disait: «l’absence de Siham est enregistrée comme non autorisée. Une absence non autorisée peut entraîner une amende ou des poursuites judiciaires contre les adultes qui ont la responsabilité parentale ou la garde quotidienne de votre enfant. L’action en justice peut prendre la forme d’un avis de sanction ou d’une citation devant le tribunal d’instance».

Hamud et sa famille ont refusé de réagir, affirmant que la politique viole ses droits à la liberté de religion.

«Ma fille se voit refuser une éducation en raison de ses croyances religieuses», a déclaré son père e najoutant que  « tout ce que Siham veut faire, c’est porter une jupe de quelques centimètres de plus que ses camarades de classe, et je ne sais pas pourquoi l’école a un tel problème avec ça. Elle ne changera pas ses croyances en une heure ».

Hamud a souligné à ce propos  «Je pense qu’ils devraient simplement me laisser porter mon uniforme scolaire à l’école. J’aime l’école normalement, et l’anglais, le théâtre et l’ER (éducation religieuse) sont mes cours préférés, mais je n’ai pas pu y assister », a-t-elle ajouté.

«Je trouve ça ennuyeux parce que j’ai manqué un mois d’école, donc je dois beaucoup rattraper. Je me sens confus et ennuyé de ne pas pouvoir porter ce que je veux pour ma religion. J’espère qu’ils changeront leurs règles pour que les filles comme moi portent des jupes à l’école. Ils ne m’acceptent pas pour ma religion ».

La liberté de pratiquer ouvertement la religion, y compris en portant des vêtements choisis, est un droit protégé au Royaume-Uni, mais les écoles se sont parfois trouvées mêlées à des controverses lorsque cette liberté entre en conflit avec des règles uniformes.

Nigel Clemens, directeur de l’école secondaire d’Uxbridge, a déclaré: «cette affaire est actuellement soumise à un examen dans le cadre de la politique formelle de plaintes des écoles. Il ne serait donc pas approprié de commenter davantage pour le moment».

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 L'islam de France