Suivez nous

Société

Mahmoud Dicko, un imam controversé au Mali

Musulmans de France

Publié

le

La cote de l’imam Malien, Mahmoud Dicko grimpe de plus en plus au Mali, notamment en cette conjoncture de climat instable ou la population demande le départ du président Ibrahim Boubacar Keïta, dit IBK, au pouvoir depuis 2013.

Des milliers de maliens sont sortis ce vendredi dans les rues de Bamako pour demander le départ de IBK dont justement le très controversé Mahmoud Dicko.

En effet, cet imam de 66 ans a une grande influence sur les maliens. Il est d’ailleurs parmi les partisans pour le départ d’IBK.

 Originaire d’une famille de notables issus de Tombouctou, Dicko  a fait les écoles coraniques en Arabie saoudite. Il est revenu quelques années plus tard plus (1980) à son pays comme imam à la mosquée de Bamako.

Ceci dit, Le charismatique prêcheur incarne le courant rigoriste inspiré du wahhabisme saoudien, qui a pris le contrôle du Haut conseil islamique (HCI) malien au détriment de l’islam local malékite.

Chef du HCI (jusqu’en 2019), il a mené et gagné, en 2009, la bataille contre la réforme du Code de la famille jugée « anti-islamique ».

En outre, l’agence presse France (AFP) a qualifié Dicko d’un imam plus complexe et subtile : « Je me bats pour ma religion, mais il serait prématuré d’appliquer la charia au Mali […] je suis très bien dans ce pays laïque », disait-il en 2010.

Toujours est- il que Mahmoud Dicko défie le pouvoir malien en profitant surtout du discrédit total des autorités maliennes.

à vrai dire, le Mali est un pays confronté à l’effondrement des services publics, la corruption, et la mort de milliers de Maliens dans des attaques djihadistes et des violences inter communautaires.

Le tout dans un contexte de rejet croissant de la présence militaire française.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 L'islam de France