Suivez nous

Société

Les musulmans d’Espagne autorisé à se déplacer pour s’approvisionné en produits « Halal », les autres religions se sentent lésés

Publié

le

Dans la région Espagnole de Cacerès, les musulmans ont été autorisés à se déplacer dans d’autres localités pour s’approvisionner en prévision du début du Ramadan, notamment en viande « Halal ». Une autorisation Gouvernementale qui n’a pas plu aux autres citoyens en cette période de confinement à cause du Coronavirus, qui l’ont non seulement mal comprise mais qui l’ont également considéré comme un traitement discriminatoire envers les catholiques.

En effet, selon le quotidien El Espagnol dernièrement des représentants de la communauté musulmane de la région ont saisi les autorités des communes d’El Batan et Talayuela pour leur accorder des autorisations leur permettant de se déplacer dans d’autres localités pour s’approvisionner à la veille du mois de Ramdan, notamment en viande Halal. Suite à cette demande le lieutenant-colonel de la Garde-civile  a consulté la  sous-délégation du gouvernement  de Cáceres et, après la réponse affirmative, il l’a communiquée aux agents par courrier électronique. Selon El Espagnol, le mail explique : « il est rapporté que les déplacements qui doivent être effectués hors de leurs localités par des personnes de religion musulmane à l’occasion du prochain Ramadan sont autorisés, car il y a peu d’établissements autorisés par la Commission islamique d’Espagne ». Comprendre par la qu’il y’a peu d’établissements qui propose de la viande Halal dans la région.  

Autorisation « mal comprise » par les citoyens d’autres confessions

Ainsi la fuite du document sur les réseaux sociaux a généré une avalanche de critique, et autres interprétations à la fois des citoyens et de l’union professionnelle des syndicats de la Guardia Civile selon lesquelles les musulmans bénéficient d’un traitement de faveur contrairement aux autres religions.  Réagissant à propos de ca et pour apporter des éclaircissements, l’ agent Morcillo , porte-parole et chef de la communication du détachement de la Garde civile de la région a fait savoir dans une vidéo que « dès le début de la crise du Covid-19 , différents citoyens de confession musulmane se sont installés dans la province de Cáceres, Jaraíz de la Vera, Navalmoral de la Mata, Majadas de Tiétar, Talayuela et Saucedilla et n’ont pas hésité à faire savoir à la Garde civile leur intérêt à collaborer en apportant différentes contributions, en argent et en fournitures médicales , comme expression de leur solidarité et de leur intégration sociale ».  Il précise également que cette communauté a fait don de 20.000 euro au département de la santé de la Junta de Extremadura.

Par ailleurs, El Espagnol se basant sur des sources à la Guardia Civil indique que ces « mouvements de personnes ne signifie en aucun cas des rassemblents lors de la célébration du mois sacré du Ramadan ».

Copyright © 2021 L'islam de France