Suivez nous

Société

La plateforme religieuse de Genève recadre Hani Ramadane

Publié

le

Les propos de Hani Ramadan sur l’origine du coronavirus, a été fortement critiqué et réfuté par La Plateforme interreligieuse de Genève, qui réunit chrétiens, musulmans, juifs et bouddhistes.

En effet, dans un communiqué titré « le coronavirus : à qui la faute ? », la plateforme interreligieuse de Genève s’insurge contre « tout propos et toute affirmation laissant entendre que la pandémie en cours aurait quelque chose à voir avec un châtiment divin ». Selon cette plateforme crée en 1992 et regroupant bouddhistes, chrétiens, hindous, juifs, musulmans, bahaïs et quakers, « la transcendance ou le principe d’altérité ne peut être ainsi utilisé ou annexé pour déclarer qui que ce soit ’ennemi du genre humain’ à cause d’une attitude ou d’un comportement ».

Pour rappel, le frère de Tariq Ramadan avait suscité la polémique dernièrement en liant l’apparition du coronavirus à la fornication et l’adultère dans les sociétés occidentales. Dans un sermon fait le 13 mars 2019 et ressorti du frigo, Hani Ramadan expliquait « ce hadith [du prophète] nous montre avec évidence quelle peut être la cause de l’apparition de maladies nouvelles. L’une de ces causes est le fait que les hommes se livrent ouvertement à la turpitude, comme la fornication et l’adultère ; ce qui déclenche des maladies et des épidémies nouvelles ».

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 L'islam de France