Société

La mosquée Arrahma de Nantes victime d’un incendie « criminel »

Publié

le

La mosquée Arrahma de Nantes a été la victime d’un acte islamophobe où sa porte d’entrée a été incendiée.

Selon Sputnik qui a rapporté l’information, précise que les faits ont eu lieux dans la nuit du 08 au 09 avril.  Les flammes ont laissé les murs noircis et une des portes endommagée.  Mais heureusement aucun blessé n’est à déplorer.

La maire de Nantes, Johanna Rolland, a dénoncé l’acte tout en exprimant  son soutien aux musulmans de la ville. Son adjoint, Pascal Bolo a dénoncé quant à lui « un incendie criminel ».

La Sûreté départementale a été saisie pour établir les circonstances des faits. Selon les premiers éléments, trois poubelles ont été à l’origine du feu.

«Il s’agit effectivement d’un acte criminel vu que les poubelles ont été mises devant une porte d’entrée alors que d’habitude elles sont sur le côté de la mosquée», a expliqué à Sputnik un représentant de l’association Mosquée Arrahma.

Des cannettes de bière ont été retrouvées dans les poubelles brûlées, mais l’association n’a pas pu confirmer s’il y avait de l’essence dedans, fait évoqué par des témoins.

Des équipes de pompiers ont été dépêchées sur place aux environs de trois heures, fait savoir France Bleu. Le volet en métal derrière la porte a partiellement résisté aux flammes, mais la porte en bois a été détruite.

La grande mosquée de Paris a exigé dans un communiqué que les autorités retrouvent «les auteurs de ce crime dans les plus brefs délais» et veillent «avec la plus grande attention à la sécurité des lieux de culte en France».

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 L'islam de France

Exit mobile version