Société

La mosquée Al-Aqsa rouvre ses portes après plus de deux mois

Publié

le

La mosquée Al-Aqsa (Jérusalem) a rouvert ses portes aux fidèles ce dimanche 31 mai après une fermeture de deux mois et demi à cause du coronavirus, rapporte l’agence de presse Reuters. Cependant, les autorités musulmanes imposent certaines précautions alors que les responsables de la santé avertissaient d’une augmentation des infections.

La reprise des prières sur le troisième site le plus sacré de l’Islam clôt une période sombre pour les musulmans de Jérusalem, qui a marqué cette année le mois de jeûne (Ramadan) et la fête de l’Aïd al-Fitr sans leurs visites quotidiennes habituelles à Al-Aqsa.

Le Conseil du Waqf islamique et grâce au ralentissement de la propagation de la COVID-19 lève les restrictions d’entrée en rouvrant les sanctuaires emblématiques du complexe, qui ont fermé le 15 mars.

Des centaines de musulmans ont scandé «Dieu est grand» alors qu’ils s’entassaient dimanche dans la vieille ville fortifiée de Jérusalem pour les prières de l’aube, a déclaré un témoin à Reuters. Certains se sont mis à genoux et ont embrassé le sol en entrant.

Mais les autorités musulmanes ont imposé des mesures pour réduire le risque de contagion, alors que de nouveaux sont enregistrés ces derniers jours. Les fidèles doivent porter des masques et apporter des tapis de prière personnels s’ils souhaitent prier à l’intérieur ou sur les terrains extérieurs du complexe, a déclaré le conseil dans un communiqué.

Le conseil du Waqf n’a pas dit s’il y aurait une limite sur le nombre de personnes autorisées dans l’enceinte de la moquée d’Al-Aqsa, connue par les musulmans comme la première Quibla de l’islam.

Environ 700 fidèles étaient présents pour la reprise de la prière de l’aube (Fajr), dont la grande majorité portait des masques faciaux et apportait des tapis de prière, selon Reuters.

Cliquez pour commenter

Copyright © 2020 L'islam de France