Suivez nous

Société

Jeuner ou ne pas jeuner ? Al-Azhar tranche

Publié

le

Le mois de Ramadhan arrive dans trois semaines et devrait être célébré dans des circonstances extrêmement difficiles et douloureuses, marquées par la propagation meurtrière du Covid-19. C’est dans ce contexte que les érudits d’Al-Azhar ont émis une Fatwa à l’adresse de ceux qui se demandaient sur la possibilité de ne pas jeuner durant ce mois sacré.

En effet, le Centre international de la fatwa d’Al Azhar a émis une fatwa consultable en ligne pour répondre à une rumeur qui s’est répandue sur les réseaux sociaux, selon laquelle s’hydrater régulièrement pourrait protéger de toute contamination. Ainsi dans cette Fatwa les savants d’Al Azhar confirment qu’il n’est pas permis à un musulman d’interrompre son jeûne, à moins que des médecins estiment, preuves scientifiques à l’appui, que la privation de nourriture et de boisson de l’aube jusqu’au coucher du soleil fragilise l’organisme, au point qu’il soit sans défense face au virus. Ils ont également insisté sur le fait que les experts médicaux n’avaient pas encore tranché la question, et que, dans l’attente de leur arbitrage, il ne fallait céder ni à la panique, ni à l’anxiété, ces deux mauvaises conseillères, et encore moins prendre pour argent comptant toutes les rumeurs qui mettent en émoi les réseaux sociaux.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 L'islam de France