Suivez nous

Société

France: Une lettre ouverte d’un collectif de Musulmans à Macron

Musulmans de France

Publié

le

Plusieurs associations,  mosquées musulmanes  et CRCM ont lancé un collectif de musulmans de France, le premier du genre en hexagone pour envoyer une lettre ouverte au président de la république, Emmanuel Macron, notamment après le dernier discours et les mesures prises sur les musulmans et l’islam concernant la loi du séparatisme.

A cet effet, le site Al- Kanz, avait publié l’intégralité de cette lettre envoyé au président Macon.

« Monsieur le président de la République,

Nous, le collectif des mosquées et associations musulmanes d’Île-de-France réunies ce jour, mercredi 7 octobre 2020, à la mosquée de Rosny-sous-Bois, tenons à vous exprimer nos inquiétudes sur l’escalade délétère que prend le traitement de l’islam et des musulmans dans notre pays.

Depuis plusieurs mois, les musulmans de France sont de plus en plus la cible des pires stigmatisations et invectives de la part de personnalités politiques et de certains médias qui ont fait de l’islamophobie un fonds de commerce, favorisant ainsi les amalgames et la suspicion de toute une frange de la société française.

Nous constatons avec stupéfaction une volonté de mise sous contrôle des organisations musulmanes avec des contrôles systématiquement inopinés dans nos mosquées, salles de prières, écoles musulmanes et ceci avec des moyens policiers digne d’une époque que nous pensions révolue.

Les contrôles inopinés faisant intervenir de nombreux policiers créent un malaise et un traumatisme, auprès des enfants, adultes de demain, et du personnel éducatif. Cette pression n’est plus acceptable et doit cesser immédiatement. La stigmatisation et le harcèlement que subissent les femmes musulmanes ayant décidé de porter un foulard pour vivre leur foi librement est devenue insoutenable. Tout cela crée des peurs et des inquiétudes qui ne cessent d’augmenter chaque jour au sein de la société et entre concitoyens.

Nous tenons à vous exprimer nos inquiétudes et notre désapprobation quant au traitement d’exception dont font l’objet les citoyens de confession musulmane.

Pourtant, on ne le dira jamais assez, les musulmans, dans leur écrasante majorité, vivent en paix et en harmonie dans la société française et respectent le cadre laïc et les lois de la république. Les associations musulmanes ne ménagent aucun effort, et ce depuis des années, pour orienter et accompagner la communauté musulmane et les nouvelles générations.

A l’heure actuelle, la communauté nationale de notre pays doit plus que jamais faire face aux épreuves et difficultés qui se dressent devant elle, que celles-ci soient d’ordre économique, sanitaire, écologique ou d’un autre ordre.

Pendant la période de confinement, causé par l’épidémie de Covid-19, et encore aujourd’hui, nous, les responsables des mosquées et associations musulmanes, ainsi que l’ensemble de la communauté musulmane, avons fait bloc avec tous les corps d’état chargés de la lutte contre la propagation de la pandémie et cette mobilisation continue par le respect des protocoles sanitaires dans les lieux de cultes et les associations.

Nos mosquées restent des lieux de recueillement, de paix et de fraternité, ouverts à tous. Nos imams, nos représentants associatifs et éducatifs accompagnent soigneusement la pratique religieuse des fidèles dans la sérénité et la dignité, loin de tout repli ou rejet de l’autre.

Ces dernières années, un travail important a été entamé pour organiser et structurer la représentation des institutions musulmanes dans notre pays. Les responsables musulmans assument avec conscience leur part de responsabilité et l’immense tâche qui leur incombe. Ils l’exerceront dans la dignité, la liberté et la responsabilité loin de toute pression ou injonction de tout bord.

« Ce dont nous avons besoin, c’est un dialogue constructif, loin de toute suspicion, et non d’une mise à l’index continue. »

Ce dont nous avons besoin, c’est un dialogue constructif, loin de toute suspicion, et non d’une mise à l’index continue à travers l’utilisation de concepts généraux flous comme « islam radical », « islam politique », ou plus récemment encore « séparatisme ».

C’est avec l’engagement de tous que nous pourrons faire vivre les valeurs de notre pays que sont la liberté, l’égalité et la fraternité.

Nous continuerons plus que jamais à agir pour le vivre-ensemble et la préservation de notre unité nationale et comptons sur l’implication des pouvoirs publics pour combattre les préjugés, les amalgames et les discriminations dans une relation de confiance. »

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 L'islam de France