Suivez nous

Société

Conseil indonésien des Oulémas réclame une fatwa permettant au personnel médical d’effectuer des prières sans avoir à exécuter le wudhu

Publié

le

Le coronavirus a chamboulé toutes les pratiques religieuses, notamment l’Islam en ce qui concerne les toilettes mortuaires. C’est dans ce contexte, que Le vice-président d’Indonésie Ma’ruf Amin a appelé les religieux musulmans à promulguer des fatwas (ordonnances religieuses) sur les rituels « spéciaux ».

Ainsi, Ma’ruf, qui est également actuellement président du Conseil indonésien des Oulémas (MUI) a révélé que le MUI et d’autres organisations islamiques « devraient promulguer des fatwas fournissant des conseils sur le bain des morts et sur le wudhu (forme particulière de purification rituelle ou d’ablution en Islam) dans certaines circonstances ». Dans ce cas de figure, il s’agit des personens décédées par le Coronavirus.

En d’autres termes, Ma’ruf a appelé le Conseil indonésien des Oulémas d’émettre une fatwa qui permette au personnel médical d’effectuer des prières sans avoir d’abord à exécuter les ablutions (wudhu). Pour rappel, le même conseil avait la semaine dernière, émit une fatwa interdisant aux musulmans vivant dans des zones touchées par le COVID-19 d’effectuer les prières du vendredi et d’autres prières groupées dans les mosquées.

Le bilan en Indonésie au 23 mars dans l’après-midi, a été de 579 cas d’infection au COVID-19, dont 49 décès.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 L'islam de France