Société

Charlie Hebdo : Youssef s’exprime pour la première fois à la presse

Musulmans de France

Publié

le

Considéré comme le deuxième suspect dans un premier temps et placé en garde à vue, Youssef est la personne qui a tenté finalement d’arrêter l’homme qui a attaqué les deux journalistes, près des locaux de Charlie Hebdo.

Youssouf, la trentaine, qui  a été libéré , vendredi dernier, a décidé de s’exprimer à la presse via le journal, le Monde. Il a expliqué qu’au moment ou il s’apprêtait à monter dans sa voiture, il a entendu des cris et il a vu une personne s’enfuir. Par la suite, Youssef a décidé de suivre l’agresseur, mais ce dernier lui a sorti un cutteur.

« Il m’a dit quelque chose, mais je n’ai rien compris. Je crois qu’il ne parlait pas le français. Il était étonnamment calme. C’est comme s’il attendait tranquillement le métro. Il est monté dedans sans agresser personne et il est parti en direction de Bastille », a indiqué Youssouf au quotidien, le Monde.

Toujours- est- il qu’en visionnant les images de la vidéo surveillance, la police a décidé d’interpeller Youssef, surtout que les images ont montré Youssef discutait avec l’agresseur, ce qui a induit en erreur les enquêteurs qui ont de suite décidé d’interpeller Youssouf pour mener leur enquête.

Une garde à vue que son avocate, Lucie Simon, dénonce aujourd’hui. Elle explique, toujours pour le journal Le Monde :

« Rien ne justifie que Youssef soit entendu sous ce régime, il aurait parfaitement pu être entendu librement, comme simple témoin. On traite un jeune homme au comportement héroïque comme un terroriste, on le cagoule, on le menotte »

Et de poursuivre :« Il doit être présenté comme un héros, il a eu un comportement héroïque ».

Enfin, il faut rappeler que Youssef est d’origine algérienne. Il est depuis dix années sur le sol français.

Cliquez pour commenter

Copyright © 2020 L'islam de France

Exit mobile version