Suivez nous

Société

Canada : L’islam québécois n’a rien à voir avec la France, selon l’étude de Frédéric Castel

Musulmans de France

Publié

le

Le docteur en sociologie de religions Fréderic Castel pense que les musulmans du Canada n’ont rien à avoir avec ceux de la France ou de la Belgique. C’est pour cette raison que selon lui, il faudra cesser cette comparaison.

Ceci dit, suite à plusieurs années de recherche, le chercheur canadien chargé de cours à l’Université du Québec à Montréal, était de passage à l’UQAC, jeudi.

Il donnait les conclusions de ses recherches entre les musulmans de Québec et ceux de la France et de la Belgique.

« La grande question qu’on doit se poser dans la situation actuelle est la suivante: est-ce que l’islam québécois ressemble à l’islam français ou belge? Non, ce n’est pas du tout le cas« .

« C’est normal de se poser cette question, mais pour y répondre, il faut analyser différents aspects sociologiques», a expliqué Frédéric Castel.

En outre, Pour le docteur Castel, la différence entre les deux communautés réside spécialement dans l’éducation.

« Au Québec, l’immigration est très récente. Le gros boum a eu lieu dans les années 2000, en ce qui concerne les musulmans. La majorité d’entre eux ne sont pas des réfugiés, mais plutôt des professionnels, qui ont immigré pour des raisons économiques. Cela fait en sorte que nous avons accueilli, au Québec, des musulmans scolarisés« . Il ajoute « Il s’agit d’une élite professionnelle, ce qui n’est pas du tout le cas en France, où la communauté est surtout rurale et en partie analphabète», explique-t-il.

Par la suite, le chercheur canadien illustre également son analyse par le fait qu’au Canada, il n y a pas le phénomène de ghettoïsation contrairement en France.

« Au Québec, il n’y a pratiquement pas de ghettos religieux. Lorsqu’on regarde le portrait géographique des musulmans montréalais, par exemple, nous voyons qu’ils sont installés dans pratiquement tous les quartiers. Ils ne ressentent pas le besoin de se retirer et la population québécoise ne les pousse pas à se ghettoïser. Notons aussi que 97% des enfants musulmans fréquentent les écoles publiques québécoises. Encore une fois, ça n’a strictement rien à voir avec la situation française ou belge».

Discours djihadiste…

Aussi, pour Frédéric Castel, les discours véhiculés dans les mosquées du Canada et de France sont différents .

« Pour avoir entendu les deux, je peux vous dire que le discours dans les mosquées françaises est beaucoup plus acrimonieux envers les non-musulmans. Ici, on parle surtout d’un islam ouvert. Le discours djihadiste n’existe pas dans les mosquées québécoises. Au Québec, nous avons un islam qui se moule aux valeurs québécoises. Et les musulmans ne sont pas que des individus qui prient, comme le véhiculent certains médias», assure Frédéric Castel.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 L'islam de France