Suivez nous

Société

Canada : la mairie de Vaudreuil-Dorion approuve la construction d’un nouveau cimetière musulman

Publié

le

La Ville de Vaudreuil-Dorion appuiera le  Centre culturel Islamique auprès de la Commission de la protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) pour son projet d’aménagement d’un cimetière musulman sur son territoire. Une motion en ce sens a d’ailleurs été adoptée à l’unanimité, le 18 janvier, lors de la séance régulière du conseil municipal.

En effet, selon Neomedia, le maire de Vaudreuil-Dorion, M. Guy Pilon, a indiqué  que le projet n’a jamais été fermé et les gens qui se sont opposés en 2019, ne représentent pas la majorité

La résolution adoptée par le conseil municipal de Vaudreuil-Dorion, en janvier dernier stipule que  « le refus de la demande aurait un impact négatif sur le sentiment d’appartenance de la communauté et limiterait considérablement son épanouissement complet dans le processus du cycle de la vie».

Soulignons également que des démarches auprès de différents paliers décisionnels avaient été enclenchées, notamment le Comité consultatif agricole de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, la paroisse Saint-Michel et le diocèse de Valleyfield, qui se sont tous montrés en faveur du projet. Cependant, la Ville et l’instigateur du projet ont dû essuyer un refus de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), en 2019.

Deux lots, sur le chemin St-Antoine, sont visés par le Centre culturel islamique, pour l’aménagement du cimetière. L’un d’eux est présentement occupé par le cimetière Saint-Jean-Baptiste, alors que le second est zoné agricole et est cultivé en partie pour la culture de grandes céréales.

Une première demande de modification au règlement de zonage a été déposée à la Ville de Vaudreuil-Dorion en 2016. Toutefois, la Ville avait alors exigé des précisions. En 2018, une nouvelle requête a été déposée.

Les deux parcelles de terre au cœur du projet font actuellement partie de la zone agricole permanente provinciale. Des études menées par la firme Axio Environnement démontrent que le potentiel agricole des parcelles en question n’est pas optimal.

Considérant la présence du cimetière Saint-Jean-Baptiste, sur le lot adjacent, l’administration municipale a jugé souhaitable de consolider ce type d’usage dans un même endroit. 

Bien qu’il s’agisse d’un cimetière catholique, la paroisse Saint-Michel s’est montrée favorable au projet.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: Québec : des agriculteurs s’opposent à l’agrandissement d’un cimetière musulman - Musulmans de France

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 L'islam de France