Suivez nous

Société

Algérie : les médecins demandent aux citoyens d’annuler le sacrifice de l’Aïd Al Adha

Musulmans de France

Publié

le

Cinq médecins algériens dont trois épidémiologistes, déconseillent les citoyens de faire le sacrifice du mouton le jour de l’Aid Al- Adha qui aura lieu vendredi prochain.

En effet, ces médecins ont signé d’ailleurs une déclaration demandant aux citoyens de renoncer au sacrifice du mouton.

Leur motif est que les cas de contamination du COVID- 19 pourront doubler voire tripler dans les deux jours de l’aid Al Adha, comme c’était le cas lors de l’aid Al- Fitr. Rapporte le site d’information algérien TSA.

« Les données du ministère de la Santé […] tendent à démontrer quotidiennement une alarmante persistance de la circulation du virus au sein de la population », fait savoirs ces medecins.

Ils poursuivent « Dans toutes les wilayas [régions, ndlr] remontent des exemples nombreux de familles entières atteintes par l’infection avec parfois, hélas, une issue fatale pour les membres les plus fragiles», expliquent ces médecins.

Ils appellent aussi à l’annulation des mariages

Outre l’aid Al Adha, les cinq médecins ont tiré en outre la sonnette d’alarme sur les mariages qui se font (en cachette), notamment en cette période de crise sanitaire qui augmente bien- évidemment les cas de contamination

« Les regroupements créés par les événements à caractère familial (mariages, funérailles…) ou religieux (l’Aïd el-Fitr) ont été pointés comme facteurs directement responsables de la flambée épidémique. Ceci anéantis tous les efforts et sacrifices consentis depuis le début de la riposte».

Ils demandent ainsi à la population de tirer des leçons des événements récents et de la situation actuelle de crise afin « d’éviter une nouvelle flambée qui compliquerait singulièrement la riposte et annihilerait tous les efforts d’endiguement entrepris jusque-là».

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 L'islam de France