Suivez nous

Société

Aéroport d’Heathrow : les taxieurs musulmans se révoltent de devoir prier dans un parking

Publié

le

Des chauffeurs de taxis  « Minicab » musulmans travaillant à l’aéroport d’Heathrow se disent humiliés de devoir  faire leur prière dans un parking à l’arrêt de bus.

Selon la BBC, les conducteurs ont déclaré avoir prié sur le trottoir de la route en raison d’un manque d’installations pendant plus d’un an, mais les conditions se sont récemment encore plus dégradées.

L’App Drivers and Couriers Union (ADCU) a déclaré que les travailleurs avaient été mis en danger par les services de l’aéroport.  Il y a deux parkings à l’extérieur de l’aéroport d’Heathrow, l’un est destiné aux chauffeurs de taxi noir, tandis que l’autre sur North Perimeter Road est destiné aux minicab et aux chauffeurs de location privés.

L’ADCU a déclaré qu’il y avait une augmentation du nombre de conducteurs en attente dans la zone du parking du minicab en raison de la diminution du nombre de passagers voyageant pendant la pandémie.

L’un des chauffeurs  Zamir Dreni, qui utilise l’arrêt de bus pour prier, a déclaré que les installations sont « inhumaines et dégradantes ».

L’ADCU a déclaré que les conducteurs n’avaient pas non plus signalé d’eau chaude ni de savon dans les toilettes ces dernières semaines.

Le secrétaire général du syndicat, James Farrar, a déclaré que les travailleurs se sentaient « bouleversés, humiliés et en colère »  après que les conditions se soient transformées en « crescendo dégoûtant ».

Le syndicat a ajouté qu’il appelait à « des conditions de travail sûres, hygiéniques et dignes ».

Une porte-parole de l’aéroport d’Heathrow a déclaré qu’il n’était pas en mesure de fournir des installations dans le parking en raison de « problèmes de santé et de sécurité ».

«Les entreprises de nettoyage de l’aéroport inspectent et nettoient régulièrement les installations pendant les périodes de pointe, mais nous attendons également des chauffeurs utilisant le site qu’ils maintiennent les installations en bon état», souligne-t-on.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *