Politique

Le conseil des relations américano-islamiques (CAIR) met en garde les Musulmans avant l’investiture de Joe Biden

Publié

le

Le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR) ; a émis un avis d’avertissement aux musulmans américains et à d’autres groupes minoritaires ; d’éviter les bâtiments du capitole et les zones environnantes avant le jour de l’investiture.

En effet, selon CNN, le CAIR a également exhorté les lieux de culte et les centres communautaires musulmans ; à se protéger « en raison de la menace de violence d’extrême droite et de la suprématie blanche » ; suite à l’ insurrection du 6 janvier au Capitole américain.

«Le CAIR est profondément préoccupé par le fait que les insurgés d’extrême droite ; incapables d’exprimer leurs griefs politiques dans les capitales nationales ou d’État ; ciblent les centres communautaires minoritaires et les lieux de culte ; comme une alternative à leur rage destructrice», a déclaré le directeur des affaires gouvernementales du CAIR, Robert McCaw.

«Le CAIR avertit la communauté musulmane de se préparer à cette réalité», a-t-il ajouté.

Les forces de l’ordre et les responsables de l’État ; sont en état d’alerte face à des manifestations potentiellement violentes dans la perspective du jour de l’investiture.

Le FBI a déclaré avoir reçu des informations mettant en garde contre des « manifestations armées » ; dans les 50 capitales des États-Unis  à partir de samedi et au Capitole américain à Washington, DC ; à compter de dimanche, avant la prestation de serment du président élu Joe Biden.

Les extrémistes nationaux constituent la menace la plus probable pour l’inauguration ; en particulier ceux qui pensent que l’administration entrante est illégitime ; selon un bulletin conjoint du département de la sécurité intérieure, du FBI et de huit autres agences obtenu par CNN.

Le CAIR conseille à toute personne qui choisit de contrer la protestation de lire son guide « Connaissez vos droits » ; afin de pouvoir s’engager de manière responsable auprès des forces de l’ordre.

« Le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR) avertit tout musulman qui fait le choix d’être un contre-manifestant de faire preuve de prudence ; et de rester en sécurité lorsqu’ils rencontrent des suprémacistes blancs ; mais aussi des agents des forces de l’ordre qui ciblent des contre-manifestants pacifiques noirs ou musulmans au lieu des extrémistes », a déclaré McCaw.

Cliquez pour commenter

Copyright © 2021 L'islam de France

Exit mobile version