Suivez nous

Politique

USA : Affaire du porc pour les détenus musulmans …des représentants du congrès exigent une enquête

Publié

le

Suite à l’affaire du centre de détention du « Krome Service Processing » de Miami qui force  les détenus musulmans à manger du porc et de la nourriture Hallal avariée, un groupe de représentants du congrès Américain, appelle à l’ouverture d’une enquête.

En effet, et en réponse à une plainte déposée plus tôt ce mois-ci par deux groupes de défense des droits de l’homme, les représentants Ilhan Omar et Rashida Tlaib – les premières femmes musulmanes élues au Congrès – ont envoyé hier lundi  une lettre au bureau des droits civils et des libertés civiles du département de la Sécurité intérieure ( DHS), appelant à l’ouverture d’une enquête. 

The Detroit News rapporte, que la lettre  signée par au moins 27 autres représentants,  exige du DHS, qui supervise l’ICE, d’examiner la plainte déposée le 19 août selon laquelle les détenus musulmans du centre auraient été forcés de choisir entre manger du porc ou manger de la nourriture halal pourrie.

La lettre affirme  que « cela faisait suite à une longue série d’allégations de violations par l’ICE de leurs propres protocoles concernant l’hébergement religieux des détenus, qui comprenait le refus de repas casher aux détenus juifs et des violations contre les détenus hindous et catholiques ».

Ainsi, et bien que le centre en question a réfuté les allégations, la lettre souligne « compte tenu de l’historique des violations de la liberté religieuse dans les centres de détention de l’ICE, y compris les violations affectant les détenus musulmans, catholiques, juifs et hindous, nous trouvons crédibles les allégations de violations ciblées des droits civils des musulmans ».

Par ailleurs, les signataires ont pointé du doigt  l’administration Trump pour ses politiques anti-immigrés et antimusulmanes en cours. « Les fonctionnaires fédéraux ne doivent pas être autorisés à mener à bien l’agenda haineux de ce président en toute impunité », lit-on dans cette lettre.

La même lettre ajoute «nous vous demandons également de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour que tous les détenus musulmans et autres détenus nécessitant des aménagements alimentaires religieux aient un accès immédiat à ces logements, et que les officiers et employés de l’ICE qui ont violé les droits des détenus soient tenus pour responsables ».

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 L'islam de France