Suivez nous

Politique

Une députée LREM souhaite interdire le port et la vente de Hijab pour les petites filles

Publié

le

Sur les réseaux sociaux, la députée de La République En Marche (LREM), parti du président français Emmanuel Macron des Yvelines Aurore Bergé fait le buzz. Elle souhaite interdire la vente de robes longues et de hijabs pour petites filles.

En effet, et s’exprimant à l’occasion du débat à l’Assemblée nationale française du projet de loi sur« le séparatisme islamiste », Aurore Bergé  a affirmé qu’il est inconcevable que des petites filles de « cinq, six ou sept ans » portent cet accoutrement, tout en déclarant « qui peut aujourd’hui accepter que les enfants de cinq, six ou sept ans, les petites filles, portent le voile ou le hijab ? Personne dans notre république ne devrait accepter un tel renoncement, il faut qu’on soit absolument inflexible ».

Ainsi, Aurore Bergé a également révélé son intention « de porter cette proposition par voie d’amendement lors de l’examen de projet de loi sur le séparatisme».

«Le texte doit être présenté en Conseil des ministres le 9 décembre, pour un examen en première lecture à l’Assemblée en janvier », a-t-elle ajouté.

Dans un tweet posté, vendredi dernier, la députée s’est en outre attaquée aux boutiques proposant la vente de voiles islamiques qui ne devraient pas exister, selon elle. « Ces boutiques ne devraient pas exister parce que nos filles ne devraient pas être voilées ! L’émancipation des enfants, l’apprentissage de leur liberté, de l’intégrité de leurs corps ne passent pas par le voilement des fillettes».

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: L'association culturelle islamique de Charente-Maritime porte plainte contre un élu - Musulmans de France

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 L'islam de France