Suivez nous

Politique

Plus 60% des musulmans étudiants du Massachusetts victimes d’islamophobie

Publié

le

Plus de 60% des étudiants musulmans de l’État du Massachusetts, aux États-Unis, ont été victimes d’intimidation dans les écoles pour leurs croyances religieuses, tandis qu’un tiers ont dû changer d’apparence, de comportement ou de nom pour cacher leur identité en tant que croyants de l’islam. Comme le révèle une étude menée par le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR).

Une étude réalisée  par le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR), et publiée le 4 mai, démontre  qu’environ 17% des jeunes musulmans vivant dans l’État ont été soumis à diverses formes de violence physique; certains étudiants musulmans ont été agressés pour avoir porté le hijab (voile porté par certaines femmes musulmanes).

La recherche a été menée auprès d’un échantillon de jeunes musulmans étudiant dans environ 200 écoles publiques de l’État entre 2019-2020. L’étude a également noté que les comportements islamophobes ont atteint des taux alarmants et qu’il est nécessaire de prendre des précautions à cet égard.

Plus de 40% des étudiants musulmans interrogés par le CAIR ont déclaré que les responsables travaillant dans les écoles publiques du Massachusetts avaient également fait des commentaires offensants sur l’islam ou les musulmans.

Le rapport d’enquête a noté que la rhétorique anti-islamique des responsables de l’école a affecté la perception des étudiants musulmans et a augmenté les attaques contre eux et cette attitude a conduit certains étudiants musulmans à cesser de porter le hijab et certains étudiants ont été traités comme des terroristes dans les institutions.

Le rapport a conclu en notant que les enseignants et le personnel de l’État, qui compte une population étudiante dense de cultures et de croyances différentes, devraient participer à des programmes de formation aux compétences culturelles et qu’il n’y a pas de loi fédérale aux États-Unis qui traite directement de telles attaques.