Suivez nous

Politique

Municipales à Paris : Florence Berthout « éjecte » une colistière accusée de racisme et d’islamophobie

Publié

le

Evelyne Colella,  la colistière de Florence Berthout, tête de liste divers droite dans le 5e arrondissement de Paris soutenue par Rachida Dati et Agnès Buzyn, est accusée d’avoir tenu des propos racistes et homophobes. La maire sortante lui demande de se retirer de la campagne.

En effet, Evelyne Colella a partagé plusieurs contenus à caractère raciste ou islamophobe sur ses réseaux dont « le vrai but du mariage homosexuel : imposer la théorie du genre » ou encore « la France se convertie à l’Islam ». Un autre dessin qui a fait polémique est bien celui partagé après la mort de George Floyd, où l’on voit deux personnages portant un masque et déclarant chacun : « je lui ai rendu hommage en pillant un magasin » et « et moi en incendiant un magasin ».

Des propos jugés par la maire du Ve arrondissement de Paris comme étant « inacceptables et en contradiction totale avec les valeurs que je porte ». Cette affaire intervient a moins de trois semaines du second tour des municipales où toute mauvaise presse doit être évitée pour les candidats, mais également et surtout dans un contexte tendu caractérisé par des protestations contre le racisme et les violences policières.

Sur twitter, Florence Berthout s’est désolidarisée publiquement de sa colistière embarrassante  en faisant savoir « j’ai demandé à Mme Colella qui est en position non éligible de se retirer de la campagne. Les propos relatés sont inacceptables et en contradiction totale avec les valeurs que je porte »

Toutefois, techniquement Florence Berthout ne peux pas obliger Evelyne Colella à quitter la formation, puisque la liste ayant déjà été déposée auprès de la préfecture, néanmoins elle devra se retirer de la campagne.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 L'islam de France