Suivez nous

Politique

Montée de l’islamophobie en Allemagne ; la communauté Turque tire la sonnette d’alarme

Publié

le

L’islamophobie monte en puissance en Allemagne. La situation alarme la communauté turco-musulmane.

En effet, dans une déclaration à l’agence Andalou  AA, Kemal Ergun, le président de l’association turco-musulmane IGMG, a déclaré que de plus en plus de mosquées sont devenues la cible de menaces, de vandalisme ou d’incendie criminel ces derniers mois.

Selon lui «au moins 122 mosquées ont été visées par de telles attaques l’année dernière »  ajoutant que des dizaines de mosquées avaient reçu de multiples menaces à la bombe de la part de néo-nazis ou d’autres groupes extrémistes, suscitant l’inquiétude parmi les membres de la communauté.

« Nous appelons les autorités policières à mener des enquêtes plus efficaces et à arrêter les auteurs de ces attaques », a-t-il déclaré.

Ergun, qui dirige l’une des plus grandes organisations turco-musulmanes du pays, a souligné que les musulmans subissaient plus d’hostilité et de discrimination dans leur vie quotidienne en raison de la montée des préjugés anti-musulmans.

Il a indiqué à ce propos  que les femmes musulmanes en particulier qui portent le foulard ont été fréquemment harcelées verbalement dans les rues et que les agressions physiques auraient également augmenté.

Selon les chiffres officiels, la police a enregistré 632 crimes islamophobes en Allemagne de janvier à novembre 2020.

Celles-ci comprenaient des insultes, des lettres de menaces, des perturbations de la pratique religieuse, des agressions physiques et des dommages matériels.

On estime que les chiffres réels sont plus élevés, car de nombreuses victimes ne déposent pas de plainte pénale auprès de la police, en grande partie en raison de leur méfiance à l’égard des forces de l’ordre.

Durmus Yildirim, président de l’ATIB, l’une des plus grandes organisations culturelles turco-musulmanes d’Allemagne, a critiqué les politiciens populistes de droite pour avoir incité à la haine et à la discrimination contre les immigrants et les musulmans.

« Nous voulons mettre fin à cette rhétorique raciste et populiste, des efforts doivent être faits pour une coexistence pacifique », a-t-il déclaré à l’agence Anadolu, appelant ainsi à une position plus forte contre la haine anti-musulmane et anti-turque.

Yildirim a ajouté  que la communauté turque du pays, forte de 3 millions de personnes, ne céderait pas aux menaces des groupes et partis d’extrême droite.

« Nous faisons partie de l’Europe, nous vivons ensemble ici. Nos troisième, quatrième générations sont nées et ont grandi en Allemagne, c’est aussi devenu notre patrie », a-t-il fait savoir.

Pays de plus de 80 millions d’habitants, l’Allemagne compte la deuxième plus grande population musulmane d’Europe occidentale après la France. Parmi les quelque 4,7 millions de musulmans du pays, 3 millions sont d’origine turque.

Le pays a été témoin de la montée du racisme et de l’islamophobie ces dernières années, alimentés par la propagande des groupes néonazis et du parti d’opposition d’extrême droite AfD, qui a tenté d’alimenter la peur des musulmans et des immigrants pour gagner plus de voix.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 L'islam de France