Suivez nous

Politique

Menaces de morts: le Maire Ali Rabeh de trappes bénéficie d’une « garde rapproché »

Publié

le

L’ancien candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon et son parti Génération.s ont demandé samedi la protection du maire de Trappes (Yvelines) Ali Rabeh, cible selon eux d’un « déferlement de haine » et de « menaces de mort ». Une enquête a été ouverte et confié à la police judiciaire des Yvelines pour des menaces de mort à l’encontre du maire.

Ces derniers jours, l’un des professeurs du lycée de La Plaine-de-Neauphle , Didier Lemaire, enseignant la philosophie, multiplie les interventions médiatiques pour dénoncer « la progression d’une emprise communautaire toujours plus forte » sur ses élèves, et l’ampleur de la radicalité islamiste sur place. Ce à quoi le Maire s’est farouchement opposé. Il a ainsi distribué jeudi des tracts dans l’enceinte de l’établissement pour expliquer sa position.

Et en raison de la répercussion médiatique de cette affaire, Ali Rabeh se dit faire l’objet d’insultes racistes et  victime de « menaces de mort », pour lesquelles il a déposé plainte. Ce samedi, sa formation, Génération.s, et son fondateur, Benoît Hamon, lui ont apporté leur soutien public et ont loué son travail. Dans un tweet l’ancien candidat à la présidentielle fait savoir : « un maire victime d’un racisme massif et abject, plusieurs fois menacé de mort. Valérie Pécresse ne demande pas sa protection mais sa révocation. Ali Rabeh doit être protégé ». Benoît Hamon a ajouté un appel au ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, à sa publication.

 Le maire Génération. s de Trappes a confirmé auprès de l’AFP bénéficier dorénavant d’une protection policière. Il bénéficiait déjà d’une surveillance depuis une semaine. Mais depuis jeudi il  bénéficie également d’une « protection rapprochée » qui lui a été proposée par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 L'islam de France