Suivez nous

Politique

L’islamophobie a augmenté de 52% en France en 2020

Publié

le

Les actes racistes ayant visé les musulmans ont augmenté de 52% au cours de l’année 2020, selon un rapport publié jeudi par la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH ) sur les questions de racisme en France.

La CNCDH souligne, que « 59% des personnes interrogées » dans une enquête effectuée en ligne en mars dernier, « pensent que l’islam est une menace contre l’identité de la France ».

Un total de « 72% des personnes interrogées pensent que de nombreux immigrés viennent en France uniquement pour profiter de la protection sociale ».

Si l’antisémitisme reste à un niveau élevé, il baisse néanmoins de 51% en 2020 par rapport à 2019, tandis que les actes antimusulmans ont quant à eux augmenté de 52%.

S’agissant de la totalité des actes racistes, la CNCDH enregistre une baisse de 22% avec 888 faits en 2020.

L’institution pointe, par ailleurs, du doigt le fait que « les chiffres du ministère de l’Intérieur ne représentent qu’une infime partie des actes racistes commis en France en raison de faits infractionnels largement sous-rapportés » et qu’ils doivent être recoupés avec ceux « des acteurs associatifs luttant contre le racisme ».

La CNCDH met également en lumière les difficultés des victimes à porter plainte et plaide pour « l’augmentation de l’usage des pré-plaintes en ligne (…) à condition de ne pas se
substituer au dialogue avec les plaignants
».

Le rapport annuel concernant les chiffres du racisme en 2020 consacre une partie importante de ses travaux au racisme anti-asiatique qui a explosé avec la crise sanitaire liée à la Covid-19.

« Le contexte de la crise de la Covid-19 a contribué à mettre en lumière des réflexes xénophobes, en particulier la permanence d’un racisme anti-Asiatiques ambivalent », écrit la CNCDH.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *