Suivez nous

Politique

Le parti du président destitue une musulmane à cause de son voile

Publié

le

La République En Marche, marche sur les traces du Rassemblement National et interdit à une marcheuse de confession musulmane, Sara Zemmahi,  de se présenter sous les couleurs d’En Marche, à cause de son voile.

Le numéro 1 de la majorité présidentielle tweetait hier « Les valeurs portées par LREM ne sont pas compatibles avec le port ostentatoire de signes religieux sur un document de campagne électorale. Soit ces candidats changent leur photo, soit LREM leur retirera leur soutien. ». Sauf que juridiquement les listes validées ne peuvent être retirées, selon les experts, et monsieur Stanislas ne peut retirer le soutien de LREM à madame Zemmahi.

Il faut savoir que rien dans la loi n’interdit à une élue locale de montrer ses convictions religieuses, qu’elle soit musulmane (voile ou hijab), juive (kippa) ou chrétienne (croix). Cependant, Stanislas réagi à tweet de Jordan Bardella qui posait cette question à Marlène Schiappa : « C’est cela la lutte contre le séparatisme @MarleneSchiappa ? »

Sara Zemmahi est remplaçante dans la liste LREM dans le canton de Montpellier pour les élections régionale du 20 et 27 juin 2012. On la voit sur l’affiche de campagne avec son jolie voile blanc.

La réaction du parti du président de la République et son positionnement politique est vue par les experts comme un positionnement à l’extrême droite. Un grand écart qui risque de porter préjudice à un mouvement très fragile en région et favoriserai le passage du RN en force.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Bernard

    12 mai 2021 dans 21:02

    Pauvre France, très en retard comparé à de très grand pays, ou est le mal.. Ou sont passés les droits de l homme.. Tout ça pour 1 voile, bravo macron… Marianne doit regretter d être française la pauvre…

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *