Politique

La BBC au cœur de l’orage suite à une interview hostile avec Zara Mohammed

Publié

le

La BBC a fait l’objet de vives critiques à la suite d’un entretien hostile avec Zara Mohammed, la nouvelle secrétaire générale du Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB) et la première femme à la tête de l’organisation.  Une lettre ouverte signée par une centaine de personnalités appelle le média à diversifier son équipe de rédaction et de production et mieux s’engager avec les musulmans britanniques.  

Dans une lettre ouverte signée mercredi par plus de 100 personnalités publiques, dont les députés Sayeeda Warsi, Diane Abbot et Naz Shah ainsi que la comédienne Deborah Frances-White, la BBC a été accusée de renforcer les stéréotypes dangereux et préjudiciables des femmes musulmanes britanniques et de L’Islam en général. 

Le 4 février dernier,  lors de l’émission animée par la journaliste Emma Barnett, Zara Mohammed  a été interrogé à plusieurs reprises sur le nombre d’imams de sexe féminin en Grande-Bretagne. Quand Mohammed a dit qu’elle ne savait pas et a demandé ce que signifiait le terme religieux large, Barnett a répondu «vous me dites», citant la montée des femmes prêtres et rabbins. Elle a ensuite poursuivi:  « c‘est assez frappant que vous ne puissiez pas répondre à cette question». Malgré les affirmations répétées de Mohammed selon lesquelles le jugement religieux ne faisait pas partie des paramètres de son rôle à la tête d’une organisation de la société civile, Barnett a posé la question sur les imams de sexe féminin à quatre reprises, interrompant chaque fois la réponse de Mohammed. Le cadrage de l’interview et la coupure du segment des «  femmes imam » pour les médias sociaux reflétaient le style et le ton d’une interview de responsabilité avec un politicien, plutôt que de reconnaître et de s’engager authentiquement dans ce que cela représentait pour les femmes musulmanes britanniques.

C’est ainsi que  plus de 100 personnalités publiques, dont Sayeeda Warsi, son homologue conservateur, les députés travaillistes Diane Abbott et Naz Shah, et la comédienne Deborah Frances-White, ont signé une lettre ouverte à la BBC. Cette lettre appelle la BBC à diversifier son équipe éditoriale et de production et à mieux dialoguer avec les musulmans britanniques.

Les personnalités publiques ont également attiré l’attention sur la fréquence à laquelle les voix et les opinions musulmanes sont sous-représentées sur le radiodiffuseur national et ont appelé la BBC à publier une déclaration publique indiquant clairement son engagement à s’engager avec les femmes musulmanes et en particulier celles des communautés marginalisées. 

Les signataires affirment que la ligne d’interrogation dans l’interview de Mohammed renforçait «les tropes dommageables et préjudiciables» à propos de l’islam et des femmes musulmanes. La lettre indique qu’à la suite de plaintes en ligne et en privé, la BBC a supprimé le tweet original avec un extrait de l’interview de Mohammed.

Cliquez pour commenter

Copyright © 2021 L'islam de France

Exit mobile version