Politique

Barcelone ; ouverture d’une enquête contre le parti VOX pour crime de haine envers des musulmans

Publié

le

Le bureau du procureur de Barcelone en Espagne a ouvert  une enquête sur un parti d’extrême droite  pour avoir commis des crimes de haine contre des musulmans.

En effet, le bureau du procureur de la province de Barcelone a déclaré qu’à la suite des plaintes de plusieurs musulmans il allait examinait la récente campagne électorale régionale catalane du parti  Vox. Ce dernier mêle nationalisme espagnol, populisme et position sans compromis contre la migration illégale.  

Les plaignants, représentant plus de 300 mosquées dans la région du nord-est, ont fait valoir que la campagne de médias sociaux de Vox sous le tag #StopIslamization, qui comprenait une vidéo mélangeant des informations sur les musulmans et une attaque extrémiste en 2017, était calomnieuse envers les musulmans en Catalogne.

Le procureur de Barcelone, Pilar López, a déclaré à l’Associated Press (AP) que l’enquête initiale, qui sera protégée par le secret judiciaire, pourrait durer jusqu’à six mois avant de décider si la campagne équivalait à une incitation à la haine contre les musulmans.

De son coté, le porte-parole parlementaire de Vox, Iván Espinosa de los Monteros, a déclaré que le parti était fier de ses actions. La campagne a mis en évidence les risques, a-t-il dit, « apportés par certains qui n’acceptent pas le mode de vie occidental et viennent même le réduire».

Faisant des incursions dans la politique catalane pour la première fois et sonnant l’alarme dans tout le spectre politique, Vox a obtenu dimanche 11 des 135 sièges du parlement régional, plus que les deux autres partis de centre à droite réunis.

1 Commentaire

Copyright © 2021 L'islam de France

Exit mobile version