Suivez nous

Politique

Abderahmane Dahmane dit tout sur Macron, Chems-eddine Hafiz, Hassen Chalghoumi et le CFCM

Publié

le

L’actualité musulmane dans l’hexagone est brulante. Cette fois on enregistre la sortie médiatique fracassante de Abderahmane Dahmane qui n’est pas allé par quatre chemins pour s’en prendre à Emmanuel Macron, Chems-eddine Hafiz, le CFCM et  l’imam Hassen Chalghoumi.

En effet, dans un entretien accordé au média Algérien TSA, Abderahmane Dahmane a rappelé qu’il était présent au moment de la création du CFCM. Il indique qu’il avait dit à Nicolas  Sarkozy: «  ça c’est une attitude qui n’est pas la vôtre et vous êtes en train de reproduire le colonialisme. C’était dans son bureau à la place Beauvau, il était fou furieux ».  Il explique ainsi que Sarkozy « voulait une structure qu’il maîtrise. J’avais dit à l’époque que le CFCM n’a pas à s’occuper de l’organisation de l’Islam ». Pour lui, le CFCM est   une structure qui ne représente absolument pas l’Islam. « Maintenant Macron se dit : tiens, j’ai une structure néocoloniale à ma portée et à chaque fois que je les appelle, ils viennent en courant » ajoute-t-il.

Pour ce qui est de  la création d’un conseil national des imams, Abderahmane Dahmane  estime que Macron va « se cassé  le nez, de toute façon il va le savoir, car dans deux ans il y a les élections ». Il explique dans ce sens que le Président n’a aucun droit en tant que président de la République de s’occuper  des imams musulmans. Car la laïcité ne lui permet pas de se mêler de ces affaires. « Ce président a mis la France dans un état lamentable dans tous les pays musulmans. Les produits français sont jetés, le drapeau français brûlé dans de nombreux pays. S’il n’a pas compris qu’il fait fausse route, qu’il continue »a-t-il souligné.

L’intervenant n’a pas hésité à s’en prendre à l’imam de Drancy Hassen Chalghoumi. L’homme se remémore les débuts de Chalghoumi : « Il était porteur de valises à l’aéroport Charles De Gaulle, puis d’un seul coup, il sort et rencontre des gens. Il connaissait quelques sourates du Coran et il ouvre une mosquée par le biais du maire de Drancy ». Pour lui, l’imam de Drancy n’a rien d’un imam. Il ne sera jamais porte-parole car les gens ici le connaissent

En outre, l’ex conseiller de Sarkozy a dénoncé l’attitude du  recteur actuel de la mosquée de Paris. En l’occurrence Chems-eddine Hafiz qui s’est félicité dans le Figaro des caricatures du prophète. « On n’a pas idée, quand l’Algérie subventionne la Mosquée de Paris à hauteur de 2 millions d’euros par an, on n’a pas idée de permettre à cet individu, qui était l’avocat de l’ambassade, de la mosquée, du consulat et du centre culturel, de s’installer en tant que recteur. Il n’y a pas d’Algériens ici à la hauteur, qui connaissent l’Islam ? » A-t-il ajouté.

.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 L'islam de France