Théologie

Mois de Chaaban : signification et vertus

Le mois de Chaaban, est le huitième mois du calendrier hégirien ou lunaire de l’Islam, et le mois qui précède le mois sacré du Ramadan. Chaaban était également le mois le plus aimé du prophète Mohammed.

Le mois de Chaaban est important pour de nombreuses raisons. Premièrement, c’est le moment où les musulmans commencent à se préparer pour le mois de Ramadan.

Changement de la Quibla durant le mois de Chaaban

C’était au milieu du mois de Chaaban que Dieu a ordonné au prophète Mahomet de changer la Qibla, la direction vers laquelle les musulmans se tournent lorsqu’ils prient, de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem à la Sainte Kaabah à La Mecque.

La mosquée Al-Aqsa avait été la Qiblah pendant treize ans à La Mecque, et pendant près de dix-huit mois après que le prophète Mahomet eut émigré à Médine.

Des versets du Coran ont été révélés au prophète Mahomet, lui demandant, ainsi qu’à tous les musulmans, de se tourner vers la Kaabah à La Mecque lorsqu’ils prient. La plupart des interprétations datent cet incident au milieu du mois de Chaaban.

Les traditions du prophète Mahomet montrent qu’il est recommandé de jeûner pendant Shaaban.

Un compagnon bien connu du prophète Anas bin Malik a rapporté qu’on avait demandé au prophète Mahomet ; « Quel jeûne est le plus méritoire après le jeûne du Ramadan ?

Le prophète Mahomet a répondu : « Jeûne de Chaaban en l’honneur du Ramadan ».

Le jeûne à Shaaban est comme un entraînement mental et physique pour le jeûne du Ramadan. De nombreux musulmans peuvent rencontrer des difficultés lorsqu’ils commencent le jeûne du Ramadan ; mais s’ils ont commencé à jeûner quelques jours à Shaaban, leur corps peut s’habituer au jeûne et ne pas se sentir aussi léthargique et faible à l’arrivée du Ramadan.

Shaaban est comme une introduction au Ramadan et il a des points communs avec le Ramadan, comme le jeûne, la récitation du Coran et les dons à des œuvres caritatives.

Un entrainement pour le Ramadhan

Aisha, l’épouse du prophète Mohammed avait dit ;  » Le Messager de Dieu jeûnait jusqu’à ce que nous pensions qu’il ne romprait jamais son jeûne, et pas jusqu’à ce que nous pensions qu’il ne jeûnerait jamais. Je n’ai jamais vu le Messager de Dieu jeûner pendant un mois entier sauf pendant le Ramadan, et je ne l’ai jamais vu jeûner plus qu’il ne l’a fait à Shaaban« .

Le fils adoptif du prophète, Ousamah ibn Zaid, a raconté : « J’ai dit au prophète : Messager de Dieu ! Je ne t’ai vu jeûner aucun mois comme tu le fais au mois de Chaaban.’ Le Prophète a dit ; « Les gens négligent ce mois qui se situe entre Rajab et Ramadan ; en ce mois, les actions du peuple sont présentées à Dieu ; alors j’aime que mes actions soient présentées pendant que je jeûne.’ »

Bien que le jeûne soit rendu obligatoire pendant le Ramadan, les musulmans pensent ; que le jeûne à Shaaban est bénéfique à plusieurs égards ; car il offre une chance de commencer à se préparer pour le Ramadan.

À Shaaban, de nombreux érudits musulmans et autres avaient l’habitude de réciter et de lire le Saint Coran ; ce qui aide également à mettre en place les routines de culte pour le mois de Ramadan à venir.

Les musulmans croient que s’ils commencent à multiplier les actes de culte au mois de Chaaban ; ils profiteront des fruits de leurs efforts pendant le mois sacré du Ramadan.