Société

L’affiche LGBTQ de l’Université Western suscite une vive réaction de la communauté musulmane

Publié

le

Une publication sur les réseaux sociaux de l’Université canadienne Western soutenant la lutte contre l’homophobie (LGBTQ)comprenait une illustration de deux femmes en hijab sur le point de s’embrasser. L’affiche provoque une série de réactions de la communauté musulmane qui réussi à supprimer l’affiche.

Deux lesbiennes musulmanes!

L’image, publiée sur le compte Instagram de l’école mardi denier pour marquer la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, a suscité une tempête de critiques de la part de personnes offensées par les images.

Ils ont déclaré que le message était « inapproprié » et « irrespectueux » car le hijab (voile islamique) a des connotations religieuses et spirituelles. Une personne a écrit : « Honte à vous, Western, pour un message moqueur aussi insultant envers ma religion. »

En réponse, les responsables de l’école ont d’abord semblé se tenir derrière l’affiche, notant qu’ils comprenaient «à quel point ce sujet est complexe et intersectionnel» et que «l’imagerie peut déranger certains musulmans». Mais mercredi, un responsable occidental qui supervise l’équité, la diversité et l’inclusion a publié une déclaration notant que l’image avait été supprimée.

Un message de soutien pour les LGBTQ +

« Nous pensons que cela offre une opportunité pour une discussion authentique et réfléchie sur la meilleure façon de soutenir les membres de la communauté musulmane queer, et ceux de toutes les confessions et de tous les horizons au sein de la communauté 2SLGBTQ+ », a déclaré Opiyo Oloya.

« Afin de promouvoir cette discussion, nous avons supprimé l’image du message pour ne pas détourner l’attention de ces conversations importantes. »

Un dirigeant de la communauté musulmane, l’iman Abd Alfatah Twakkal, a déclaré que la communauté musulmane de Londres rédigeait une réponse aux images, qu’il a qualifiées d’inappropriées ».

« Nous respectons les droits de la personne de chacun, tels qu’ils sont protégés par la loi ontarienne sur les droits de la personne », a-t-il déclaré. « Bien que nous comprenions que l’intention est de promouvoir l’inclusion, l’affiche fait le contraire. . . isoler un symbole religieux musulman dans ce contexte est inapproprié ».

L’existence de musulmans homosexuels est reconnue

L’affiche a également déclenché une pétition demandant à l’école de supprimer la représentation des femmes musulmanes. La pétition comptait plus de 2 000 signatures mercredi matin.

« Il convient de préciser qu’il ne s’agit pas d’une attaque contre la communauté LGBTQ +, et que l’existence de musulmans homosexuels est reconnue« , indique la pétition. « Ce qui est dépeint est extrêmement irrespectueux, insensible et complètement imperceptible pour la communauté musulmane dans son ensemble. »

L’affiche a également été soutenue sur les réseaux sociaux. Un utilisateur de Twitter a écrit : « Je ne peux pas croire que les gens soient fous qu’il reconnaisse que les musulmans homosexuels existent».

Ne ratez plus nos articles !

Abonnez-vous à notre Newsletter mensuelle.

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.