Suivez nous

Société

La charité dans l’islam un acte obligatoire pour tous

Publié

le

La justice est l’essence même de la religion. L’Islam a rendu la charité qui est la Zakat, obligatoire pour tous ceux qui embrassent la foi.

Une société ne peut prospérer que lorsque ses membres ne dépensent pas toute leur richesse pour satisfaire leurs propres désir,s mais en réservent une partie aux parents, aux proches, aux voisins, aux pauvres et aux faibles. Comme le dit le proverbe : la charité commence par soi même. Le croyant est toujours prêt, après avoir satisfait les besoins de sa famille, à aider ceux qui ont besoin de son aide.

L’esprit de gentillesse est l’essence même de la charité. Le donateur ne doit pas attendre de récompense du bénéficiaire, car il attend pour lui une récompense abondante de Dieu – matérielle, morale et spirituelle.

«La charité est pour ceux qui en ont besoin». C’est un principe général qui nous enjoint d’aider les gens dans le besoin, qu’ils soient bons ou mauvais, sur la bonne voie ou non. Les fins premières de la charité devraient être le plaisir de Dieu et notre propre bien spirituel. Le concept de charité dans l’Islam est donc lié à la justice. Il ne se limite pas au redressement des griefs. Elle implique, outre la suppression des handicaps, la reconnaissance du droit que chaque être humain doit atteindre la plénitude de la vie.

Il existe deux formes de charité en Islam – obligatoire et volontaire, appelées respectivement Zakat et Sadaqah. Le concept de charité apparaît dans la plupart des religions du monde. Ainsi, la définition de la charité dans la tradition islamique diffère quelque peu de son interprétation dans d’autres contextes.

Le Saint Coran déclare: «Et accomplissez la Salat et acquittez la Zakat. Et tout ce que vous avancez de bien pour vous-mêmes, ;vous le retrouverez auprès d´Allah, car Allah voit parfaitement ce que vous faites. »(2: 110). La charité est au cœur de la vie d’un musulman.

La meilleure charité est de satisfaire une personne affamée, a déclaré le Prophète Muhammad (que la paix soit sur lui). Il a également dit ; « Aucune richesse (d’un serviteur d’Allah) n’est diminuée à cause de la charité. » (Al Tirmidhi, Hadith n ° 2247).

L’Islam a créé cette institution pour faire du souci des pauvres un devoir permanent et obligatoire. Cela signifie une contribution annuelle de deux et demi pour cent de son revenu au bien-être public.

La Zakat en esprit est un acte d’adoration tandis que dans sa forme externe, c’est l’accomplissement d’un service social. Il ne s’agit donc pas seulement du paiement d’une taxe telle qu’on l’entend généralement. Mais c’est plutôt un acte d’importance religieuse.

La Sadaqah est également un moyen d’apprentissage moral. Sadaqah (charité) est un Ibada (culte). Retirer de la route tout ce qui peut causer du tort est appelé Sadaqah ou acte de bienfaisance ; comme de sourire à son frère.

Le Saint Coran insiste sur le fait que les croyants prennent soin des nécessiteux, des orphelins, des démunis et des malheureux membres de la société. «Les croyants… sont assidus dans la prière, et dans la richesse desquels il y a un droit reconnu ; pour les pauvres et les démunis. (Coran 70: 22-24). Il n’y a pas de limite de la Sadaqah.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *